RTBFPasser au contenu

Techno

Microsoft se lance sérieusement dans le cloud gaming, et espère être présent sur toutes les plateformes

Microsoft se lance sérieusement dans le cloud gaming, et espère être présent sur toutes les plateformes
19 mars 2018 à 09:302 min
Par Anthony Mirelli

"Nous pensons qu’il y aura deux milliards de joueurs dans le monde et notre objectif est de tous les atteindre". Ces mots prononcés par Kareem Choudhry annoncent la couleur. Microsoft veut s'imposer dans le cloud gaming, une nouvelle façon de jouer qui consiste à proposer une large sélection de jeux jouables immédiatement, sans téléchargements au préalable. À la manière de Netflix, qui propose instantanément des milliers de films et de séries, l'offre cloud gaming de Microsoft permettrait de jouer à n'importe quel jeu, mais surtout sur n'importe quelle plateforme. 

Face à la domination de Sony et de Nintendo, Microsoft a en effet bien du mal à imposer sa Xbox One et son catalogue faiblard. En adoptant une nouvelle stratégie, les équipes de Kareem Choudhry (qui fut notamment en charge du développement de la Xbox, mais également d'Outlook ou de DirectX) pourraient à la fois redorer le blason de Microsoft et mettre fin à la guerre des consoles, en propulsant le jeu vidéo dans une nouvelle ère. Une ère où la génération de console et sa puissance importent peu, puisque chaque jeu tournerait sur un serveur ultra-performant.

Des offres de cloud gaming existent déjà, notamment sur PlayStation avec l'abonnement Playstation Now, voire sur Xbox avec Xbox Game Pass. Deux solutions qui peinent encore à séduire pour plusieurs raisons : les deux catalogues de jeux sont plutôt anciens, chaque abonnement est lié à une seule console (impossible de jouer aux jeux PlayStation sur Xbox), et concernant le Xbox Game Pass, il faut malgré tout passer par la case téléchargement pour profiter d'un jeu. 

La nouvelle proposition Microsoft serait donc de proposer des jeux récents, et ce, peu importe la plateforme, à l'instar du service GeForce Now de Nvidia (présent sur PC et Mac) ou Shadow, le cloud PC de Blade. Choudhry ne cache pas sa volonté d'être présent sur consoles, sur une smart TV ou même sur un smartphone : "Nous étudions des moyens de mettre le contenu à la disposition de tous, peu importe la plateforme utilisée". L'avenir nous dira si le pari sera réussi, et si Sony ou Nintendo accepteront de faire tourner des jeux de Microsoft à distance sur leurs consoles. Mais avec un catalogue solide, un modèle économique viable et intéressant pour les joueurs, un flux rapide et sans lags (soit le mini retard entre une action appuyée sur la manette et la réaction à l'écran, cruciale pour certains types de jeux) et la capacité d'en profiter sur n'importe quel appareil, il y a de quoi séduire les gamers. Et si le public suit, la concurrence emboitera forcément le pas. 
 

Articles recommandés pour vous