RTBFPasser au contenu

Le 8/9

Michel Leeb explique pourquoi le théâtre revient à la mode : "Il n’y a rien de plus vrai qu’un acteur sur scène"

Michel Leeb, pour la pièce de théâtre "Inavouable"

Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Michel Leeb était l’invité du 8/9 pour présenter la pièce de théâtre Inavouable, une comédie dans laquelle deux couples se dévoilent des secrets en cascade.

Gaspard (Michel Leeb) et Clémence (Anne Jacquemin) sont à la retraite et doivent garder leur petit-fils de 18 mois, Roberto, pendant que ses parents partent en vacances à Capri.

Problème : le couple est au bord de l’implosion ! Pourtant, rien ne pouvait laisser présager une telle situation aux grands-parents. Gaspard et Clémence décident d’avoir une discussion avec leur fils. Le divorce est évoqué. De cet entretien émergent quelques confessions. Jusqu’à la phrase de trop… Celle qui entraînera des déchaînements en rafales et de graves conséquences !

Des ondées passagères inavouables d’un couple

Ce sont deux véritables scènes de ménages inattendues que propose Inavouable. Imaginez tous les secrets enfouis de deux couples qui reviennent à la surface en une seule journée… c’est à cette situation qu’est confronté le personnage de Michel Leeb.

"À partir de ce moment où je suis devant mon fils et ma belle-fille et ce bébé, cela clash parce qu’ils se séparent (NDLR : Lucas et Manon, le jeune couple). Tous les non-dits d’un mariage qui dure depuis presque trente ans explosent aussi. J’apprends un tas de choses. Au début, je me la ramène, je suis sûr de moi. Et au fur et à mesure de la pièce, j’en prends tellement plein la figure que je suis démoli à la fin" résume le comédien de 74 ans.

Alors que Gaspard, journaliste et secrétaire délégué de la copropriété, pensait vivre une retraite paisible, il prend donc conscience "que la vie n’est pas si simple et qu’on s’en prend la gueule si on creuse un petit peu".

Loading...

Sa déclaration d’amour à son fils et sa petite-fille

Michel Leeb n’est pas qu’un récent grand-père dans cette pièce de théâtre. Il l’est aussi dans la vraie vie, étant devenu grand-père depuis 2 mois d’une petite Gaïa.

Le comédien sent d’ailleurs revivre en lui une seconde jeunesse grâce à cet heureux événement. "Pourquoi est-on heureux quand on est grand-père ? On retrouve des sensations qu’on avait il y a 30 ans : on les prend dans les bras, on les sent, on les caresse, c’est tellement doux et agréable. La seule chose que je ne faisais jamais, c’est que je ne les changeais pas. Mais les pères d’aujourd’hui s’occupent de cela très bien, cela a bien évolué" révèle-t-il.

L’humoriste n’est pas qu’un grand-père attentionné mais aussi un père comblé par ses trois enfants, dont le plus connu, le chanteur et comédien Tom Leeb. Il lui adresse même une véritable déclaration d’amour : "Mon fils, c’est moi en beaucoup mieux. On a plein de points communs, je l’adore. Il est peut-être le seul homme au monde dont je suis amoureux".

Loading...

Le plaisir retrouvé du théâtre

Michel Leeb affiche toujours son grand et authentique sourire lorsqu’il évoque sa famille mais aussi quand il parle de son métier.

L’arrêt du monde culturel, il l’a vécu évidemment difficilement mais retrouver le public avec Inavouable lui procure une joie immense. Les sensations vécues sont même décuplées : "Quand pendant un an et demi on vous prive de cela, tout d’un coup vous allez rire. C’est un bonheur inouï. Quand on entend la salle rire, se lever, applaudir, c’est magnifique […] Quand je me suis remis à jouer le 17 septembre dernier, cela a été une sorte de bouffée d’air, de décontraction, un bonheur retrouvé, le paradis".

Le comédien constate aussi pour son plus grand bonheur, un réel engouement autour de cette pièce et pour le théâtre en général. Ce regain d’intérêt serait aussi lié à la liberté retrouvée après le confinement. Ce que le public trouve dans le théâtre, "c’est la vérité" estime-t-il. "Il n’y a rien de plus vrai qu’un acteur ou un chanteur sur scène. C’est bon pour le public de le sentir, de l’entendre, de pouvoir le toucher éventuellement. Pendant un an et demi, presque deux ans, les gens sont restés collés devant la télévision. Le vivant est quelque chose d’irremplaçable, et c’est pour cela qu’il y a un engouement formidable en ce moment".

► Pour rire de bon cœur au théâtre, assistez à Inavouable le 30 janvier au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, le 1er février au Forum de Liège, le 2 février au Cirque Royal à Bruxelles, le 22 mars au Théâtre Royal de Mons et le 23 mars à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve.

Du lundi au vendredi, retrouvez l’invité du jour dans Le 8/9 à suivre sur VivaCité et en télé sur La Une. Pour connaître le programme de la semaine, c’est par ici.

Sur le même sujet

10 déc. 2021 à 12:20
1 min
09 déc. 2021 à 11:21
4 min

Articles recommandés pour vous