Sécheresse 2022

Météo : retour sur les 5 événements majeurs qui ont bouleversé l'été 2022

Incendies en Gironde, août 2022.

© Jerome Gilles/NurPhoto

25 août 2022 à 06:00 - mise à jour 25 août 2022 à 07:18Temps de lecture4 min
Par Antoine Binamé

L’été météorologique, déterminé par convention internationale par opposition à la saison astronomique dépendant de la position de la Terre par rapport au Soleil, touche doucement à sa fin et laissera place à l’automne dès ce 1er septembre. Il est donc temps de tirer un premier bilan de cette saison qui, cela n’aura échappé à personne, fût éprouvante en plusieurs régions d’Europe (et du monde) suite au pic de sécheresse qui a frappé une grande partie des territoires européens. Revenons avec vous sur les cinq faits les plus marquants qui ont émaillé ces dernières semaines, leurs causes et leurs conséquences.

Des feux dévastateurs en Gironde
Le niveau du cours du Rhin fait craindre le pire
Des orages meurtriers en Corse (et une tempête en Autriche)
Un incendie a ravagé d’Aragon en Espagne
La Belgique n’est pas en reste

Loading...

Des feux dévastateurs en Gironde

Jerome Gilles/NurPhoto

Deux incendies, au moins, ont ravagé la Gironde durant le courant du mois de juillet et le début du mois d’août. La piste criminelle est envisagée en ce qui concerne le premier départ de feu.

Le premier foyer est situé à Landiras, à 40km au sud de Bordeaux, avait déjà dévasté 13.600 hectares de forêt le 20 juillet dernier. Le feu, loin de s’éteindre, a repris vigueur début août et s’est étendu au département des Landes. La préfecture de Gironde communiquait :

Les communes d’Hostens, de Saint-Magne et des secteurs de Belin-Béliet ont été évacuées.

Les images comparatives du 12 et du 20 juillet sont éloquentes…

Loading...

Le second foyer était situé à la Teste-de-Buch, sur le bassin d’Arcachon.. Après avoir ravagé près de 7000 hectares de forêt et plusieurs campings (dont le célèbre camping de la Dune-Les-Flots-Bleus popularisé par les films Campings), il a été maîtrisé à la fin du mois de juillet annonçait la préfecture de Gironde.

À eux deux, ces incendies auront dévasté plus de 20.000 hectares de forêt (à titre de comparaison, Bruxelles s’étend sur 16.000 hectares…) et mobilisés plus de 2000 pompiers à travers la France, requérant le soutien de canadairs et Dash pour contenir les flammes. Plus de 36 000 personnes ont été évacuées et les fumées étaient si importantes que l’on pouvait les apercevoir depuis Paris à près de 500 kilomètres de là !

Loading...

Le niveau du cours du Rhin fait craindre le pire

Ying Tang/NurPhoto

Au milieu d’une crise du gaz russe et de la guerre en Ukraine qui fait flamber les prix de l’énergie, le cours du Rhin a lui aussi fait paniquer l’industrie allemande cet été. À la mi-août, le patron de DTG (une coopérative de transport maritime), Roberto Spranzi, indiquait à l’AFP que sa flotte devait déjà limiter le poids de ses cargaisons pour éviter tout échouage ce qui impliquait, dans le même temps, de devoir multiplier le nombre de bateaux utilisés pour un même transport. Un problème d’autant plus oppressant que suite à la volonté de l’Allemagne de se détourner du gaz russe, le pays se tourne de plus en plus vers le charbon… et les grandes centrales électriques allemandes se situent justement sur le pourtour du Rhin.

On se souvient qu’il y a quatre ans déjà, en 2018, le niveau du Rhin avait plongé (77 centimètres relevés à Cologne !) suite à de longs mois de sécheresse… On ajoutera, pour être complet, que le débit du Rhin s’est considérablement réduit cet été : environ 650m³ par seconde (en sachant qu’un débit inférieur à 800m³ par seconde été n’a été relevé que deux fois auparavant, en 1949 et en 1976 !).

À Lobith, une commune néerlandaise par laquelle le Rhin pénètre les Pays-Bas, le jeudi 18 août, le fleuve a atteint son plus bas niveau enregistré d’après l’administration des voies navigables et des travaux publics.

Le 20 août, après de fortes pluies en Suisse, le niveau du Rhin est remonté de quelques centimètres mais continue d’être surveillé par les autorités allemandes.

La sécheresse perturbe la navigation sur le Rhin

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Loading...

Des orages meurtriers en Corse (et une tempête en Autriche)

Dans la nuit du 17 au 18 août, un système orageux a pris naissance du côté de Barcelone et a entamé une trajectoire meurtrière à travers l’Europe frappant tour à tour l’Italie, la France, la Slovénie, l’Autriche et la République tchèque. Parcourant près de 1500 km en une dizaine d’heures, il aura causé environ 160.000 éclairs et des rafales de vent dantesques : 225 km/h enregistré à Marignana dans le nord-ouest de la Corse. Le bilan est dramatique : cinq morts en Corse, cinq en Autriche, deux en Toscane et des dizaines de blessés à déplorer.

Suite à cet orage violent, une centaine d’opérations de sauvetage en mer ont été déclenchées en Corse pour la seule journée du jeudi 18 août a déclaré la préfecture maritime.

La cause de ce méga orage ? Des températures inhabituellement élevées du côté de la Méditerranée. Une vague de chaleur marine a permis aux orages extrêmes de se développer sans mal. Dans le même temps, du côté de Marseille ou des Baléares, l’eau de surface a atteint les 30°C ce qui n’est bien sûr par sans conséquence pour la faune et la flore aquatique (ou pour les activités économiques qui dépendent de tout cet écosystème).

Orages en Corse : des Belges sur place

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Loading...

Un incendie a ravagé d’Aragon en Espagne

Europa Press 2022

Le samedi 13 août, un feu s’est déclenché dans la commune d’Añón de Moncayo, à moins d’une centaine de kilomètres de la ville de Saragosse, capitale de la province du même nom. La propagation de ce feu s’est rapidement avérée critique, provoquant dès le lendemain l’évacuation de plus de 1500 personnes et nécessitant, déjà, l’action de centaines de pompiers sur le terrain. Malgré des pluies, des centaines de pompiers étaient toujours mobilisés le 19 août pour maîtriser différents incendies, notamment dans la région de Valence qui a également été touchée par ces feux.

Des pompiers luttent contre un incendie dans la région d'Aragon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

On notera que, depuis le début de l’année, l’Espagne a connu 391 feux de forêts qui ont ravagé 283.000 hectares d’après le Système européen d’information sur les feux de forêts (EFFIS).

Ce n’est pas nouveau, la sécheresse s’installe en Espagne mais le dérèglement climatique accentue le phénomène et les perspectives ne sont pas réjouissantes comme nous vous le détaillions dans notre article dédié à ce sujet.

Loading...

La Belgique n’est pas en reste

La Belgique, elle aussi, a subi les ravages de la sécheresse. En plus des températures caniculaires du début du mois d’août et la vague de chaleur qui en a découlé, on a également noté d’importants orages et des pluies torrentielles dans la région de Gand. Le mercredi 17 août, notre pays se trouvait entre une dépression qui s’éloignait vers l’Europe Centrale et l’anticyclone des Açores. Le vent était donc très faible à l’intérieur des terres, ce qui a conduit à des orages stationnaires qui ont causé tant de dégâts.

Loading...

Mais, plus que tout, ce sont les images captées par Terra, le satellite de la NASA, qui marquent les esprits. Suite au manque de précipitations depuis le début de l’été, les terres sont sèches et profondément marquées par cet été caniculaire : à gauche, la situation au 17 juin (le sol est encore vert), à droite, la situation du dimanche 7 août (où le jaune prédomine).

Sur le même sujet

Climat en Belgique : les records de l’été météorologique 2022

Météo

Chaleur et sécheresse : pourquoi les vaches produisent-elles moins de lait ?

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous