Serie A - Football

Mertens et Lukaku au centre du Mercato : fin d’idylle pour l’un, retour de flamme pour l’autre ?

Dries Mertens et Romelu Lukaku au centre du mercato

Romelu Lukaku aurait dit "oui à l’Inter". La Gazzetta dello Sport en est convaincue. Selon le journal transalpin, "Big Rom" représenté par son avocat Sébastien Ledure, et non par son agent Federico Pastorello, a trouvé un accord de principe pour un retour chez les "Nerazzurri", un an après son départ pour Chelsea contre 115 millions d’euros.

Les raisons sont évidentes et connues de tous. L’avant-centre n’est pas heureux chez les Blues. En cause, l’absence de feeling avec son entraîneur Thomas Tuchel avec comme suite logique un temps de jeu famélique, des prestations irrégulières et des statistiques (15 buts, 2 assists) trop éloignés des standards d’un attaquant de cette trempe. Pour toutes ces raisons mais aussi parce que le Mondial au Qatar est à nos portes, Romelu veut redevenir "Big Rom", ce géant capable d’inscrire 30 buts et délivrer 10 passes décisives en une saison avec l’Inter !

Romelu Lukaku sait qu’il ne peut pas se permettre de vivre un deuxième "annus horribilis" d’où son envie de revenir à l’Inter. Pour ce faire, le joueur est prêt à consentir de gros efforts financiers, ce qui est rare pour un joueur de ce calibre et dans la fleur de l'âge. Lukaku est prêt à réduire son salaire de moitié.

Chez les Blues, le diable rouge gagne actuellement 12 millions d’euros (+ 3 millions de bonus) et il est prêt à revenir en Lombardie pour 7.5 millions nets par saison. Mais le temps presse, pour des raisons fiscales, le deal doit être finalisé avant le 30 juin. Cela permettrait à Lukaku et à l’Inter de bénéficier du fameux "decreto crescita", une mesure qui permet aux travailleurs étrangers de ne payer d’impôt que sur 50% des revenus à condition qu’ils restent au moins deux ans en Italie. Concrètement avec ce décret un salaire de 7.5 millions d’euros nets correspond à 11 millions d’euros bruts. Sans le décret, le salaire brut monterait à 15 millions d’euros, une somme impayable pour la direction de l’Inter qui doit aussi dégraisser. La course contre la montre a débuté. Reste à présent à convaincre la nouvelle direction de Chelsea de prêter Lukaku. On rappelle que les Blues ont dépensé 115 millions d’euros pour s’attacher ses services. Les deux parties ont prévu de se voir à la mi-juin après la Ligue des Nations.

Snobé par Tuchel, Lukaku va-t-il quitter Chelsea ?
Snobé par Tuchel, Lukaku va-t-il quitter Chelsea ? AFP or licensors

Le dilemme de Mertens : finir sa carrière à Naples ou choisir la Lazio ?

Restera ? Restera pas… L’Histoire d’amour entre Dries Mertens et le Napoli qui dure depuis 9 ans est-elle en passe de se terminer ?

Le feu follet âgé de 35 ans arrive en fin de contrat. Le meilleur buteur de l’histoire du club aimerait y finir sa carrière. Reste à trouver un terrain d’entente avec le président De Laurentiis mais les déclarations de ce dernier ne prêtent pas à l’optimisme. Lors d’une conférence de presse, le producteur de cinéma et patron du club s’en est pris à Mertens et Kalidou Koulibaly dont le contrat expire dans un an et qui souhaite rejoindre le FC Barcelone cet été,

"Ils choisissent, soit Naples, soit la vile monnaie !"

"Koulibaly et Mertens sont deux joueurs que je respecte, que j’aime beaucoup, mais il ne dépendra que d’eux de voir si la vile monnaie est la seule chose qui puisse les satisfaire ou s’ils vivent à Naples, vivant une situation philosophiquement différente, peut-être un privilège !"

Des déclarations qui ont mis le feu dans un contexte déjà tendu. Signalons que les joueurs n'ont pas répliqué. De son côté, Dries Mertens gagne actuellement 4.5 millions d’euros nets, la direction lui propose un renouvellement d’une saison (+ une option d’un an) à 1,5 millions. De son côté, la Lazio a mis sur la table une belle proposition avec un contrat de deux ans à 3 millions d’euros par saison. Indépendamment de l’importance des chiffres, Dries Mertens retrouverait à Rome son mentor, Maurizio Sarri, un entraîneur avec lequel il est devenu l’idole du public napolitain. A l’instar de Lukaku, Dries Mertens a connu une saison difficile. Il n’a été utilisé avec régularité qu’en fin de saison par Luciano Spalletti.

Ce qui vaut pour Romelu vaut pour Dries, un besoin de garanties sportives et de temps de jeu pour être prêts à performer en Coupe du Monde.

Le président De Laurentiis dit déjà au revoir à Mertens ?
Mertens en actions sous le maillot du Napoli

Sur le même sujet

Romelu Lukaku voudrait retourner à l’Inter

Football

Articles recommandés pour vous