RTBFPasser au contenu
Rechercher

L'info culturelle

"MEMM" : se relever, ne jamais renoncer

Rescapée des attentats de Paris en 2015, l’acrobate et voltigeuse Alice Barraud a passé deux ans dans les couloirs des hôpitaux. De retour sur les plateaux, elle nous invite à ne jamais renoncer. " MEMM " sera présenté ce vendredi 4 et ce samedi 5 février à Latitude 50 à Marchin.

" MEMM ", c’est l’acronyme de " Au mauvais endroit, Au mauvais moment ". Dans ce spectacle, la situation de départ est dramatique. Alice Barraud était à Paris, en terrasse, le soir du 13 novembre 2015. Ce soir-là, une balle de guerre lui traverse le bras. A son réveil, après avoir été opérée en urgence, les médecins sont catégoriques ; le bras d’Alice est condamné. La jeune femme ne pourra plus jamais voler.

Trouver la lumière

Dans ce spectacle, Alice Barraud met de côté l’épisode des attentats. Depuis une chambre d’hôpital, Alice nous parle de l’après, de la force qui nous pousse à nous relever.

Pendant deux ans, elle est restée sourde aux discours des médecins qui lui conseillaient de renoncer à son métier. Elle a aussi rejeté les paroles creuses des psychiatres qui cherchaient à trouver du sens à la fatalité. A l’inverse, elle a noté dans un carnet, les pensées et les doutes qui la traversaient avec déjà, la volonté d’en faire un spectacle. Un peu plus de six ans après le drame, Alice est de retour. Elle nous invite à ne jamais renoncer.

"Je voulais parler de toutes ces choses lumineuses qui nous permettent d’avancer. Dans ces années d’hôpital, je m’amusais avec tout. J’essayais de trouver ce qui pouvait être jeu. Parce que c’est ça, la vie. C’est comment avancer en cherchant la lumière. Je n’ai pas cessé de croire que j’allais reprendre mon métier. "

Alice Barraud au micro de François Caudron.

Rencontre avec Alice Barraud (1)

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Depuis l’univers aseptisé d’une chambre (in) hospitalière, Alice partage son expérience du milieu médical. Elle singe les discours des uns et se moque des recommandations des autres, n’écoutant que la petite voix qui lui indique de mettre des œillères et d’avancer. 

Sur le plateau, un lit orthopédique se transforme en espace de jeu. Alice se rit de sa situation. Elle jongle avec sa perfusion et trouve dans chaque situation la faille qui laissera passer la lumière. A la fin du spectacle, le perroquet du lit orthopédique prend de la hauteur, emportant l’acrobate dans les airs pour un ultime numéro de voltige.

"Comment faire quand on est si lourd pour imaginer revoler un jour ? Quand j’étais à l’hôpital, sous morphine, j’imaginais que je m’envolais. C’était fabuleux. "

Alice Barraud au micro de François Caudron

Rencontre avec Alice Barraud (2)

L'info culturelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le spectacle " MEMM " n’est pas le récit dramatique d’une chute. C’est un parcours semé d’embûches au bout duquel une acrobate, jetée au sol, parvient à se relever et à prendre de la hauteur. " MEMM " sera présenté ce vendredi 4 et ce samedi 5 février à Latitude 50 à Marchin. Latitude 50 est le pôle des arts du cirque et de la rue en Fédération Wallonie Bruxelles.

Loading...

Articles recommandés pour vous