RTBFPasser au contenu
Rechercher

Même sans salon de l’auto, il y a moyen de faire de bonnes affaires

08 janv. 2021 à 14:54Temps de lecture2 min
Par M.-L.M. et J.-C.W.

Elles sont immenses aux feux rouges. Elles retentissent de votre radio ou de votre télé. Elles tapissent vos sites web. Ce sont les promos pour les voitures. Vous n’avez pas pu les louper. Car même sans salon – annulé pour cause de covid – il y a encore moyen de faire de bonnes affaires. Des ristournes qui hérissent les poils de ceux qui veulent profiter de la crise pour changer les modes de consommation.

Des réductions sur les véhicules en stock

Options gratuites, financements à zéro pour cent, reprises surévaluées d’un ancien véhicule ou encore prime de stock… les importateurs proposent une fois de plus des avantages conséquents en cette période. Janvier reste en effet un mois crucial pour le marché de l’automobile en Belgique, celui qui conditionne la réussite ou non du reste de l’année pour le secteur.

Des offres salon… sans salon

"Avec l’habitude du salon de l’auto en janvier, chez nous, on a la particularité d’avoir cette période des trois premiers mois de l’année qui donnent une impulsion pour le reste de l’année au niveau du marché automobile, explique Olivier Duquesne, journaliste au Moniteur Automobile. Donc, on a gardé la tradition de faire des offres en janvier et février cette année. Ce sont des offres salon… sans salon."

Impossible pour autant de généraliser. Les bonnes affaires se dénichent au cas par cas. Premier conseil pour obtenir une ristourne : les véhicules de stock. Ce sont des voitures qui ont eu moins de succès que prévu ou dont le modèle va bientôt être renouvelé.


►►► Lire aussi : Voici ce qui change dès ce 1er janvier 2021 concernant votre mobilité


"Pour les bonnes affaires, ça dépendra du modèle et du stock disponible, confirme Olivier Duquesne. Il faut savoir qu’on a eu un basculement de normes ici au 1er janvier donc ça peut aussi influencer les stocks et les offres sur les voitures presque neuves. Certains véhicules ont dû être réimmatriculés fin décembre pour pouvoir être revendus en seconde main à cause des nouvelles normes."

Enfin, même s’il n’y a pas de salon automobile "en vrai", le Moniteur automobile a rassemblé toutes les promotions sur un showroom virtuel. La plus grosse ristourne que nous avons repérée est de 15.053 €, mais sur une voiture qui en valait… 100.000.

Profiter de la crise pour s’interroger

Mais pour certaines associations telles qu’Inter-environnement-Wallonie, le Gracq ou le Bral, toutes ces promotions sont bien trop grandes, au propre comme au figuré. "La promotion des voitures, notamment leur publicité doit être régulée par les autorités publiques", écrit une coalition d’associations dans un communiqué.

Une dynamique mobilité durable est un impératif post-covid incontournable

"Celles-ci ne peuvent plus tergiverser : la pollution de l’air détériore la santé des citoyens, l’urgence climatique est déclarée et l’évolution de la sécurité des usagers actifs (ndlr : piétons et cyclistes) est très inquiétante. Donner à l’industrie automobile des balises claires pour qu’elle s’inscrive dans une dynamique mobilité durable est un impératif post-covid incontournable."

Pour une mobilité durable, les marques misent sur l’électrique. Et là aussi, il y a des réductions avec des financements très avantageux avec des taux d’intérêt souvent inférieurs à 1%.

Articles recommandés pour vous