Musique

Mel C se confie sur sa dépression liée aux Spice Girls

© Jo Hale – Getty Images

L’ancienne Spice Girl, Mel C (Melanie Jayne Chisolm de son complet), sortira bientôt son autobiographie, "Who I Am", dans laquelle elle se confie sur la célébrité et sur les conséquences qu’elle a eues sur elle.

Il n’y a pas de lumière sans ombre. C’est certainement la phrase qui pourrait résumer la perception de la célébrité qu’a Mel C, dont l’autobiographie "Who I Am" paraîtra le 27 septembre aux USA. Dans cette dernière, l’ancienne pop star se confie sur la plus belle et la pire période de sa vie qui l’a menée à la dépression.

"Je ne veux jamais jeter un regard négatif sur cette période, mais il est important pour moi de raconter les parties difficiles de mon passé.", a-t-elle déclaré selon Métro. Elle a également précisé ceci : "C’était plus le niveau de célébrité. Et beaucoup de mes problèmes étaient dus au contrôle ou au manque de contrôle […] J’étais dans l’excès d’alcool. J’étais dans l’excès alimentaire. J’étais gênée et j’en avais honte. Je devais garder le secret parce que même si vous êtes dans le déni à ce sujet, il y a toujours cette petite voix qui dit : Ce n’est pas bien, tu ne peux pas continuer comme ça".

Les problèmes de Mel C ont débuté en 1994, l’année de formation du girls band anglais le plus célèbre. Au début, elle cachait ses troubles alimentaires contre lesquels elle s’est battue pendant 6 ans. MailOnline rapporte que Melanie Jayne ne sait d’ailleurs pas comment elle a fait pour tenir physiquement parce que les répétitions étaient intenses et les dates des shows, très rapprochées.

Mais c’est surtout à la fin de l’ère des Spice Girls que Mel C a vraiment sombré et qu’elle a demandé de l’aide à un médecin qui a mis des mots sur ses maux. Le diagnostic était sans équivoque : la star souffrait de dépression clinique, d’anorexie, de trouble de l’alimentation, d’anxiété sévère et d’agoraphobie.

Avec cette autobiographie, "Sporty Spice" espère conscientiser les jeunes sur le cadeau empoisonné qu’est la célébrité. "Notre culture a tellement changé et tant de jeunes ont soif de célébrité. Et je veux juste qu’ils soient préparés.", a-t-elle exprimé.

 

Sur le même sujet

Alerte rouge : Les Spice Girls, avec Victoria Beckham (!), réunies pour les 50 ans de Geri Halliwell

Musique

Victoria Beckham : styliste de princesse et chanteuse de karaoké

Tipik

Articles recommandés pour vous