RTBFPasser au contenu
Rechercher

Roland Garros - Tennis

Medvedev domine facilement Bagnis et file au deuxième tour, c’est déjà fini pour Shapovalov

Daniil Medvedev a facilement disposé de Facundo Bagnis pour se qualifier pour le second tour.
24 mai 2022 à 11:09Temps de lecture4 min
Par Jérôme Jordens

Daniil Medvedev a facilement disposé de l’Argentin Facundo Bagnis 6-2 6-2 6-2 en 1h40 de jeu et s’est rassuré sur l’état de son dos, lui qui a été opéré d’une hernie il y a un peu plus d’un mois. Ce fut tout l’inverse pour Denis Shapovalov qui a une nouvelle fois démontré qu’il n’était pas un homme de terre battue. Le Canadien a été battu en trois sets par le jeune Danois Holger Rune 6-3 6-1 7-6 (7/4).

Medvedev fait le plein de confiance

Medvedev domine facilement Bagnis et file au deuxième tour

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Daniil Medvedev, numéro 2 mondial, absent des courts depuis un peu plus d’un mois après avoir été opéré d’une hernie était revenu à la compétition la semaine dernière, à Genève, où il s’était incliné en deux sets 6-2 7-6 (7/5) face à Richard Gasquet. Il arrivait donc porte d’Auteuil dans l’inconnu et aura mis quelques jeux avant de rentrer dans son tournoi face à Facundo Bagnis.

S’il breake Bagnis dès le premier jeu, il perd ensuite son service dans le jeu suivant en commettant de grosses fautes. Une situation inhabituelle pour le vainqueur de l’US Open 2021 qui se montre plutôt précis à l’accoutumée.

La suite du set est beaucoup plus propre pour le Russe qui breake l’Argentin sur ses deux jeux de service suivants, notamment sur un beau revers court croisé qui lui offre le double break à 4-2 pour faire 5-2 avant de remporter sa mise en jeu sur un jeu blanc pour s’adjuger la première manche 6-2.

Le numéro 2 mondial est lancé et fait la course en tête dans le deuxième set où il mène rapidement 2-0 puis même 4-0 après avoir breaké une nouvelle fois son adversaire et conservé sa mise en jeu dans la foulée.

Rarement inquiété par Bagnis, il doit tout de même écarter trois balles de break à 4-1, ce qu’il fait de main de maître, notamment sur un gros coup droit croisé à 30-40. Le Russe est tout simplement plus fort et fait 5-1. Medvedev déroule et remporte le deuxième set 6-2.

La troisième manche démarre sur les mêmes bases. Medvedev break Bagnis d’entrée pour mener 1-0, service à suivre. Le Russe apparaît mois serein à 2-1 en commettant deux doubles fautes et puis une grosse faute de coup droit pour offrir le débreak et le 2-2 à Bagnis.

Mais le Russe reprend sa marche en avant et breake à nouveau pour mener 3-2. Le troisième set prend alors la même tournure que les deux premiers et le Russe breake à nouveau pour mener 5-2 avant de conserver sa mise en jeu pour l’emporter 6-2.

Avec sa victoire 6-2 6-2 6-2 en 1h40, Medvedev s’est sans doute rassuré sur son état physique et peut donc entrevoir sa quinzaine avec un peu plus de sérénité. On a d'ailleurs pu le voir très souriant et même blagueur sur le court lors de l'interview d'après match. 

Il a notamment plaisanté sur le fait qu'hormis l'année dernière, Roland-Garros lui avait rarement réussi il n'y avait jamais fait de vieux os.

L'interview d'après match de Daniil Medvedev

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Shapovalov n’aime décidément pas la terre

Holger Rune fait tomber Denis Shapovalov

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Si chez les dames, les premiers jours ont été synonymes d’hécatombe pour les têtes de série, chez les hommes les têtes de série avaient semblé éviter les embûches… jusqu’à ce mardi. Denis Shapovalov, 15e mondial, s’est incliné face au jeune danois Holger Rune, 19 ans et 40e mondial, 6-3 6-1 7-6 (7/4).

Le Canadien, peu adepte de la terre, n’avait pas participé la saison passée et n’a jamais passé le deuxième tour de la quinzaine parisienne où il a été éliminé au second tour en 2018 (contre Maximilian Marterer) et 2020 (contre Roberto Carballes Baena) et au premier tour en 2019 (contre Jan-Lennard Struff).

Pas verni pas le tirage, Shapovalov affronte un joueur en confiance. Rune a remporté le tournoi de Munich au début de ce mois et joue sur sa surface de prédilection, la terre battue.

Le jeune Danois rentre bien dans sa rencontre. Il écarte une balle de break à 1-2 pour conserver sa mise en jeu avant de breaker Shapovalov dans le jeu suivant pour mener 3-2 et puis 4-2. Shapovalov commet beaucoup de fautes et ne trouve pas de réponse au jeu agressif de Rune. Il craque même une nouvelle fois sur son service et perd le premier set 6-3.

Le 15e joueur mondial vit un véritable cauchemar dans la deuxième manche. Breaké sur sa première mise en jeu du deuxième set, il se retrouve mené 2-0 et puis 3-0 après un jeu blanc de Rune sur son service.

Le Canadien n’y est pas du tout et ne parvient pas à inquiéter le Danois. Shapovalov perd ensuite une nouvelle fois son service pour être mené 5-1 et perd le deuxième set 6-1 dans la foulée suite à un nouveau jeu blanc de Rune sur son service. Shapovalov n’aura pris que trois petits points sur le service du Danois dans ce deuxième set, tous dans le premier jeu.

Coups droits trop longs ou qui terminent dans le filet, revers fuyants, le Canadien multiplie les fautes, 32 en seulement deux manches. Beaucoup trop pour pouvoir prétendre à mieux face à un Rune qui n’en a commis que 7, dont seulement 1 dans le deuxième set.

Le Canadien revient avec de meilleures intentions dans la troisième manche. Il conserve ses trois premiers jeux de service pour mener 2-3. Mais la tendance se confirme, il ne parvient pas à mettre Rune en difficulté sur son service. Shapovalov affiche un triste 16% de points remportés derrière la première balle adverse depuis le début de la rencontre.

A 3-3, Shapovalov retombe dans ses travers et offre trois balles de break sur une volée basse qui reste dans le filet. Le Canadien se bat et les sauve toutes avant de conserver son service sur une belle volée pour mener 3-4.

Le Canadien est combatif et un peu mieux dans ce troisième set mais ne tient pas la distance sur les longs échanges et est souvent le premier à commettre la faute. On pense alors que c’est fini pour le Canadien lorsqu’il se fait breaker à 4-4 mais il a de la ressource et il débreake immédiatement pour revenir à 5-5 avant de conserver sa mise en jeu pour mener 5-6.

Cela ressemble à un déclic pour le Canadien qui s’offre même une balle de break, synonyme de balle de set à 5-6 mais il ne parvient pas à la convertir et le troisième set file au tie-break.

Plus constant, Rune fait plier Shapovalov et remporte ce jeu décisif 7-4 pour s’imposer en trois sets et filer au deuxième tour. Denis Shapovalov confirme, lui, qu’il n’est définitivement pas un adepte de la terre battue.

Articles recommandés pour vous