RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Médiation animale : et si la présence d'un animal vous aidait à vous sentir mieux ?

Close-Up Of Human Hand Holding Paw
30 nov. 2021 à 14:213 min
Par Virginie Hess et Sophie Businaro

La médiation animale consiste à créer une relation entre un animal et une personne en difficulté afin de susciter chez celle-ci des réactions favorables à un mieux-être psychologique et/ou physique. Le point avec Virginie Hess, Raconteuse de nature dans "La Grande Forme".

Virginie Hess, Raconteuse de Nature dans "La Grande Forme", évoque les bienfaits de la médiation animale, qui consiste à créer une relation entre un animal et une personne en difficulté afin de susciter chez celle-ci des réactions favorables à un mieux-être psychologique et/ou physique : "J’ai eu le plaisir d’interroger Valérie Degauquier, fondatrice de l’association Animae Mundi, qui propose ce type d’expérience à des publics fragilisés (personnes âgées, atteints de pathologies, de handicaps physiques ou sociaux, etc.).  Selon ce qu’elle observe, la présence de l’animal peut activer, chez ces personnes, un processus de régénérescence, le goût d’être en vie, de bouger à nouveau, d’entrer en relation, de reparler. Car rencontrer l’animal c’est rencontrer un autre monde, mais aussi un autre monde en soi."

Les séances se déroulent à l’intérieur (dans des résidences, des centres d’hébergement, etc. mais plus pour le moment avec le Covid) ou à l’extérieur, avec des ânes, des chevaux, des moutons, des poules des lapins, etc. Mais quel que soit le lieu où la rencontre se déroule, la démarche invite à entrer dans le contexte de l’animal. On commence ainsi à l’observer, à s’imprégner de sa présence. Sans le forcer à venir près de nous. Il faut que la confiance s’installe. On tente d’entrer en relation de manière subtile, bienveillante et joyeuse.  Car l’animal n’est pas un outil et la rencontre est basée sur l’interaction mutuellement bénéfique. L’objectif est de stimuler ce qui a de meilleur en l’animal et en l’individu. On crée ainsi un cadre sécurisé qui inclut le bien-être de l’animal et rend le moment confortable. Ensuite progressivement, le lien s’établit, par le toucher, le regard, la proximité. On peut alors partir en balade avec des chèvres ou des chiens en liberté, passer du temps auprès des ânes dans leur prairie, accueillir un canard ou un lapin sur ses genoux, etc. 

Getty images

Cette approche progressive et respectueuse de l’animal développe chez les personnes la notion d’empathie, les amène à essayer de comprendre l’autre, de respecter ses limites, de prendre soin de lui. Exemple de l’enfant qui court derrière le lapin pour l’attraper, sans se soucier de ce qu’il fait vivre à l’animal. L’animal, par son comportement instinctivement juste, par son authenticité, va faire bouger des lignes subtiles chez l’enfant, mais aussi chez l’adulte ou la personne âgée : l’aider à savoir qui il est, où trouver sa place, comment se relier à l’autre avec bienveillance, retrouver confiance en lui, etc.

Pour Valérie, l’idéal est de recevoir un même groupe plusieurs fois afin de multiplier les expériences avec les animaux. Car mieux on connaît les personnes, plus on peut les emmener loin dans le lien avec l’animal. Cela permet aussi de travailler avec chaque individu, en fonction de ses besoins spécifiques. Valérie exerce la médiation animale uniquement dans le cadre de processus d’accompagnement des personnes, en présence de professionnels de la relation d’aide qui encadrent le groupe.

La médiation animale a le vent en poupe. De plus en plus de psychologues, d’assistants sociaux, de kinés, l’associent à leur pratique. Les approches se diversifient : à côté de l’hippothérapie se développe la cynothérapie (le soin de troubles humains, avec pour médiateur un chien dit " thérapeutique ").

La médiation animale : quels sont les bienfaits de cette pratique ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Virginie Hess termine par une magnifique histoire, celle du cheval Peyo et de son humain Hessan, les deux protagonistes de l’association "Les sabots du cœur". Anciennes stars de spectacles équestres, ils consacrent aujourd’hui leur temps à accompagner les personnes en fin de vie dans les hôpitaux. Car Peyo n’est pas un cheval comme les autres : il aime passer du temps auprès des personnes affaiblies moralement, physiquement, psychologiquement. Hessan l’emmène ainsi dans les services de soins palliatifs des hôpitaux où Peyo apporte apaisement et amitié aux personnes sur le point de mourir, avant le grand passage…

Vous souhaitez en savoir plus sur la médiation animale ? Voici quelques références :

  • Associations spécialisées en médiation animale :

https://animaemundi.be/

https://carpecanem.be/

https://www.centredezootherapie.be/izis-centre-de-zootherapie

Hessan et Peyo : https://lessabotsducoeur.org/

  • Pour trouver un professionnel de la médiation animale

http://www.amatbelgium.be/

  • Pour vous former à la médiation animale

https://www.lasc.uliege.be/cms/c_3695278/fr/lasc-certificat-mediation-animale-et-relations-a-la-nature

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

16 déc. 2021 à 08:26
2 min
06 déc. 2021 à 18:02
4 min

Articles recommandés pour vous