RTBFPasser au contenu
Rechercher

Media 21 : Neil Young claque la porte de Facebook dont il dénonce les dérives

Media 21
28 nov. 2019 à 07:45Temps de lecture1 min
Par Alain Gerlache

C’est un réquisitoire sans appel contre Facebook que Neil Young a publié sur son site. Il a claqué la porte de Facebook dont il dénonce les dérives et il n’est pas le seul. Pour la première fois le réseau social recule en France.

Il y dénonce le parrainage accordé par Facebook au dîner annuel de la Federalist Society, une organisation marquée à droite qui a soutenu la désignation d’un juge ultraconservateur à la Cour Supreme des États-Unis. Selon lui, un réseau social n’a pas à s’engager politiquement. Neil Young dénonce aussi la propagation de fausses nouvelles sur le site. Un texte bref, carré comme à son habitude et qui se termine par ces mots : ça ne nous intéresse pas de maintenir les liens avec Facebook et nous cessons de l’utiliser. Désolé pour les inconvénients que ça pourrait occasionner.

Il n’est pas le seul à prendre ses distances !

En effet. Lors d’un discours devant une conférence organisée par l’Anti-Defamation League, une association américaine qui combat l’antisémitisme, l’acteur britannique Sacha Baron Cohen s’en est pris aux pratiques de Facebook en matière de publicités politiques. ''Avec sa 'logique tordue', si Facebook avait existé dans les années 1930, il aurait laissé Hitler poster des pubs de 30 secondes sur sa 'solution' au 'problème juif' '', fin de citation. Ce à quoi le réseau a répondu que ''les discours haineux sont bannis de (la) plateforme''.

Tout cela sur fond d’une certaine désaffection sur des marchés non négligeables comme la France ou l’Allemagne

C’est ce qui ressort d’une enquête publiée cette semaine par e-marketer. Le réseau social pourrait reculer pour la première fois cette année en France. Il pourrait repasser sous la barre des 50% des internautes français en 2022. En Allemagne ce déclin a déjà commencé. Ce sont surtout les jeunes qui lui préfèrent Tik Tok dont nous avons déjà parlé ici ou encore Snapchat. Ainsi qu’Instagram qui appartient à Facebook, de quoi regagner d’un  côté ce qui est perdu de l’autre.

Articles recommandés pour vous