RTBFPasser au contenu

Media 21 : Les indépendantistes gallois font campagne sur les plateformes musicales !

Media 21
16 janv. 2020 à 07:451 min
Par Alain Gerlache

Une chanson traditionnelle galloise qui cartonne sur les plateformes numériques au Royaume-Uni, le plus étonnant : c’est une action politique qui est à l’origine de cet improbable succès.

Pendant quelques jours, c’est une chanson traditionnelle galloise qui a été la chanson la plus téléchargée au Royaume-Uni. ''Yma O Hyd'' date de 1983. Ma connaissance du gallois étant assez basique, je vous épargnerai la prononciation de son titre. Il signifie "Toujours Ici". Le chanteur folk Dafydd Iwan l’avait enregistré à l’époque avec le groupe Ar Log. Et en effet le morceau s’est retrouvé il y a quelques jours en tête des téléchargements sur iTunes UK, délogeant au passage des artistes comme The Weeknd. Le titre a aussi connu une vogue sans précédent sur les services de streaming.

On imagine la satisfaction du chanteur :

D’autant qu’il n’est pas seulement chanteur mais aussi un ancien président de Plaid Cymru, le parti indépendantiste gallois. Il était parmi ceux qui avaient manifesté contre l’investiture du Prince Charles au Château de Caernarfon, un épisode que les fans de la série The Crown ont pu découvrir dans la saison 3. Iwan est d’ailleurs grandi à l’ombre de cet imposant château. Quant à la chanson, elle s’en prend plutôt à Margaret Thatcher, Première ministre du Royaume-Uni dans les années 80. Elle proclame notamment : " Malgré Maggie et sa clique, nous serons ici jusqu’à la fin des temps et la langue galloise vivra toujours ".

C’est très militant :

Et ça qui explique toute l’histoire. Depuis le Brexit et l’élection de Boris Johnson, les mouvements indépendantistes progressent, en Ecosse mais aussi au Pays de Galles où il prend la forme d’une campagne appelée YesCymru, " Oui au pays de Galles ". Et ce sont précisément des sympathisants de ce mouvement qui ont organisé cette opération autour de la chanson ! C’était plutôt spontané mais ça a rapidement pris une ampleur telle que l’on en parle beaucoup au Royaume Uni. Tout bénéfice pour le mouvement indépendantiste gallois qui vient, un peu par hasard, d’inventer une nouvelle forme d’action politique originale à l’ère numérique !

Articles recommandés pour vous