Jupiler Pro League

Mazzu: "La pression ? Elle est partout, même chez moi avec ma femme"

"La pression ? Elle est partout, même chez moi avec ma femme"

© © Tous droits réservés

19 févr. 2016 à 17:12 - mise à jour 19 févr. 2016 à 17:12Temps de lecture2 min
Par RTBF

Charleroi se déplace au Standard ce samedi pour un match décisif pour les deux équipes dans la course aux Play-Offs 1. "C'est un match important mais je ne dis pas qu'il sera décisif. On s'attend à une chaude réception comme tous les ans. On sait que les supporters du Standard et de Charleroi aiment s'affronter. J'espère juste une chose, c'est que cela se déroulera dans le fair-play aussi bien dans les tribunes que sur le terrain et que ce sera un beau match de foot, excitant", a expliqué Felice Mazzu au micro de la RTBF.

En cas de victoire à Liège, Charleroi mettrait quasiment fin aux espoirs de PO1 des Rouches. "En tant qu'entraîneur, mon but n'est pas de mettre le Standard hors jeu mais c'est de me qualifier pour les play-offs que ce soit avec ou sans eux dedans" ajoute Felice Mazzu. "J'espère juste être dans le top 6 car le groupe le mérite. Nombreux sont ceux qui disaient qu'on aurait des difficultés à répéter notre excellente saison passée. Aujourd'hui, à 4 journées de la fin de la phase classique, on se bat toujours pour une place dans le top 6. C'est positif"

"Le Standard et nous avons gâché énormément de points dans des matches à notre portée. On doit peut-être s'en vouloir à nous-mêmes. En début de semaine, les joueurs avaient du mal à lever la tête après le partage contre Courtrai. On était tous dans cet état-là. Quand vous sortez d'une victoire à Zulte Waregem et que vous ne prenez ensuite qu'un point à domicile face à une équipe qui n'avait plus son mot à dire pour le top 6, c'est difficile. On a essayé de trouver les mots et les images pour leur prouver qu'il y a eu des choses positives contre Courtrai même si nous n'avons pas gagné. On devait se baser là-dessus pour affronter le Standard. Si on pouvait récupérer au Standard les points perdus, ce serait une bonne chose" ajoute Mazzu.

"La pression ? Elle est partout aussi bien à Charleroi qu'au Standard" lance pour finir l'entraineur des Zèbres. "La pression, elle est chez moi avec ma femme (sourire). Elle existe partout. c'est un match à 50/50 et je pense que celui qui aura la plus grosse volonté repartira avec les trois points. Je ne me suis pas servi du match du 1er tour pour motiver mes joueurs. Je ne suis pas un entraîneur revanchard. On doit simplement jouer ce match pour atteindre le top 6 en sachant que c'est une grosse équipe en face".

Sur le même sujet