RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Namur

Mazy : l’entreprise Pierrabois cartonne en donnant une seconde vie aux palettes en bois

Mazy : l’entreprise Pierrabois cartonne en recyclant des palettes en bois
07 févr. 2022 à 09:59Temps de lecture1 min
Par Cathy Massart avec Benjamin Carlier et Olivier Badart

Dans l’entité de Gembloux, plusieurs amis ont décidé de fonder l’entreprise Pierrabois. Cette société récupère les déchets (principalement de bois) pour les transformer en meubles de jardins, en terrasses ou encore en guitare électrique.

Le besoin de décompresser à l’origine du projet

Pierre Teyck, (un des fondateurs de Pierrabois) : "Cette aventure a débuté il y a 8 ans. Je suis professeur de français dans une école technique à Bruxelles. Et j’avais besoin de faire un peu autre chose. Donc, plutôt que de m’énerver en classe, je m’énerve sur des palettes. Au fur et à mesure, nous nous sommes regroupés avec des amis et maintenant nous sommes 5. Chacun a un métier sur le côté mais a besoin d’être plus créatif. C’est une belle opportunité, nous ne devons pas donner un salaire à chacun car nous sommes indépendants complémentaires. Nous travaillons selon nos disponibilités et suivant les projets qui nous plaisent. Le but du jeu est d’orienter un maximum le client vers la récupération de matériaux".

Un des réalisations de l’entreprise Pierrabois à partir de bois de récupération
Un des réalisations de l’entreprise Pierrabois à partir de bois de récupération pierrabois.eu

Une multitude de produits originaux

La palette de produits proposée par cette petite entreprise est très variée.

Nicolas Tovstiuk (un des fondateurs de l’entreprise) : "Depuis un point de départ de meubles de jardin en palettes nous réalisons des caves à vin, des ensembles pour l’Horeca. Des réalisations pour des petits magasins qui se lancent dans une gamme de produits bio pour avoir un étale en rapport avec leur éthique".

L’entreprise Pierrabois a également réalisé une guitare électrique à partir de bambou qui provient d’un vieux plancher de salle de bains ainsi que du multiplex, du Douglas et un petit peu de sapin.

L’essentiel est de donner une seconde vie à ces matériaux et d’éviter qu’ils ne soient détruits.

"Souvent, nous les achetons, explique Pierre Teyck. Vu que nous travaillons en société, c’est plus facile pour la comptabilité de l’entreprise chez qui nous nous rendons. Mais nous bénéficions parfois de dons d’entreprises qui ont du mal à évacuer leurs matériaux".

Cette petite entreprise fondée par 5 amis permet de recycler plus de 600 palettes par an. Uniquement dans des projets qui leur tiennent à cœur car pour eux ce travail doit rester un plaisir.

 

Loading...

Sur le même sujet

Le prix des palettes de transport en bois s’envole à cause de la guerre en Ukraine

Economie

3 entreprises carolos innovantes

Initiatives locales

Articles recommandés pour vous