Diables Rouges

Martinez encense ses Belges de Milan dans la presse italienne : "De Ketelaere vous laisse sans voix"

© © Tous droits réservés

11 août 2022 à 11:52Temps de lecture2 min
Par Lancelot Meulewaeter

Roberto Martinez a accordé une interview au quotidien italien La Gazzetta Dello Sport. Le journal aux pages roses, connu pour faire la part belle aux équipes milanaises dans ses colonnes, a demandé au sélectionneur fédéral de balayer un portrait des transfuges belges arrivés en Lombardie cette saison. "Divock Origi est très mature. Il a le privilège d’avoir évolué durant des années dans un vestiaire comme celui de Liverpool. Malgré le fait qu’il n’ait pas souvent été titulaire, il a régulièrement décidé des fins de matchs. Il a ce don : dans les fins de matchs, il peut toujours se révéler en étant décisif." Des compliments qui résonnent de manière singulière dans la bouche du Catalan, qui n’a jamais donné beaucoup de crédit à Origi. Depuis 2016 et l’arrivée du coach, l’attaquant n’a commencé que trois rencontres. "Maintenant, il a cette volonté de s’installer comme titulaire dans son nouveau club, c’est bien normal" a conclu Martinez.

"Peu de joueurs font ce que De Ketelaere fait à son âge"

Le sélectionneur fédéral est un admirateur de Charles De Ketelaere. Lui qui, à 21 ans, compte autant de titularisations chez les Diables que son désormais coéquipier Origi. "De Ketelaere vous laisse sans voix par son aisance technique et son élégance. Il a cette qualité de coordination, notamment dans la dernière passe et dans la frappe au but, que peu de joueurs ont à son âge en Europe."

Martinez a rembobiné le projet qu’il a construit autour du joueur, en le laissant d’abord mûrir chez les U21 avant de l’incorporer à l’équipe nationale. "Il a de l’intelligence pour s’adapter à toutes les zones offensives. Il sait le faire grâce à sa technique au-dessus du lot. J’espère qu’il pourra s’inscrire dans les grands noms du football rossonero", a encore déclaré Martinez, faisant probablement référence à la filiation entretenue par la presse transalpine entre le légendaire Kaka et De Ketelaere.

"Ce n’est pas vrai que Lukaku ne joue que d’une seule façon"

Dans la maison d’en face, à l’Inter, c’est le retour de Romelu Lukaku qui occupe les espaces de discussion. "Je ne suis pas surpris par son choix car je sais qu’il souhaitait revenir à tout prix à Milan," détaille Martinez. "Il avait beaucoup donné à l’Inter, entre la finale d’Europa League et le Scudetto, et il a créé un lien indéfectible avec les Interistes depuis lors. Plus qu’un club, il a épousé un sentiment. On parle de cœur et pas seulement de football. Il peut s’adapter à différents systèmes, ce n’est pas vrai qu’il ne joue que d’une seule façon. Je n’ai aucun doute sur l’impact qu’il aura sur l’Inter et la Serie A."

Martinez n’a manifestement perdu ses habitudes de chérir ses joueurs dans la presse internationale.

Articles recommandés pour vous