RTBFPasser au contenu

On n'est pas des pigeons

Market place, Vinted, 2ememain… De faux acheteurs veulent vider votre compte bancaire

Seconde main en ligne: attention aux faux acheteurs

On n'est pas des pigeons

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Si vous mettez un objet en vente sur certains sites de seconde main, en particulier Market Place, vous n’échapperez sans doute pas à une tentative d’escroquerie de la part de faux acheteurs. Elle commence très souvent par une réponse très rapide sur Messenger : "Bonjour, cet article est-il toujours disponible ?"

Jusque-là rien de très suspect. "Si ce n'est la rapidité de la réaction à votre offre", explique Etienne Mignolet, le porte-parole du SPF Economie. "C’est un premier indice."

Des faux sites de livraison

La conversation s’engage alors par messagerie :

- Oui, il est toujours disponible.

- Je vous donne 40 euros pour que l’article me soit réservé.

- Oui, parfait, comment comptez-vous me payer ?

- Si ça ne vous dérange pas, on peut faire l’opération d’échange par un service de livraison comme Mondial relay ou TNT.

 La photo est un détournement du vrai site internet de TNT
La photo est un détournement du vrai site internet de TNT Capture d'écran

Et c’est là que la deuxième étape de l’arnaque démarre. Le vendeur est en fait aiguillé vers le site d’une fausse société de livraison, plutôt bien simulé (cf. photo), sur lequel on lui demande d’encoder certaines données personnelles : e-mail, téléphone, numéro de carte bancaire…

La troisième étape arrive peu après sous la forme d’un appel téléphonique, souvent par WhatsApp. L’escroc plus ou moins habile essaye alors de vous extorquer les données pour accéder à votre compte bancaire.

L’arnaqueur a alors fait intrusion sur mon compte bancaire, fait un virement interne de mon compte épargne à mon compte courant et a vidé la totalité de mes deux comptes.

Laurence est tombée dans le panneau : "Un call center m’a alors appelée et guidée pas à pas pour créer le compte Mondial Relay. J’ai dû fournir mes coordonnées et mon numéro de carte de banque. J’ai fait malheureusement confiance à cette personne et lui ai donné les coordonnées, sauf mon code PIN évidemment. La procédure a échoué et nous avons dû procéder à la démarche une seconde fois. L’arnaqueur a alors fait intrusion sur mon compte bancaire, fait un virement interne de mon compte épargne à mon compte courant et a vidé la totalité de mes deux comptes. Cette personne a ruiné quatre ans d’économie et de travail, et le rêve de toute une famille." (un témoignage récolté par le SPF Economie).

900 plaintes en 2020

Cela paraît gros, mais selon les plaintes déposées au SPF économie, près de 900 personnes ont été détroussées de cette manière en 2020, pour un montant total de 435.000 euros.

Il faut dire que la vente d’objets de seconde main a explosé depuis le début de l’épidémie de Covid, et qu’un nombre croissant de vendeurs et d’acheteurs se croisent en ligne. Le nombre de plaintes concernant des transactions en ligne en général suit la même courbe : 12.000 en 2020.

Et le SPF Economie rappelle quelques conseils de prudence :

  • N’envoyez jamais vos données bancaires ou une copie de votre carte d’identité à une personne rencontrée en ligne.
  • Les faux services de livraison demandent souvent d’effectuer un paiement sous le prétexte de vérifier l’authenticité de vos données. Les véritables services de livraison disposent de services de paiement sécurisés qui ne nécessitent pas une telle démarche.
  • Vérifiez attentivement l’adresse e-mail de l’expéditeur : un service de livraison internationalement connu n’utilisera pas une adresse Gmail ou Hotmail pour ses contacts avec la clientèle.
  • N’acceptez que les paiements par virement ou en espèces lorsque l’acheteur récupère le produit.

Et si vous avez été piégé :

  • Vous avez communiqué vos informations bancaires confidentielles ? Appelez immédiatement Card Stop au 078 170 170.
  • Vous avez effectué un paiement ? Prévenez immédiatement votre banque.
  • Vous avez payé par carte de crédit ? Contestez l’opération via macarte.be (Visa ou Mastercard).
  • Introduisez un signalement auprès du Point de contact de l’Inspection économique (scénario " Fraude lors d’achats et de ventes en ligne ").
  • Vous avez perdu de l’argent ? Déposez plainte auprès de votre bureau de police locale.

Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

03 févr. 2022 à 16:28
2 min
09 nov. 2021 à 15:58
2 min

Articles recommandés pour vous