RTBFPasser au contenu

Mark Zuckerberg dévoile sa bonne résolution de 2018 : réparer tout ce qui ne fonctionne plus sur Facebook

Mark Zuckerberg dévoile sa bonne résolution de 2018 : réparer tout ce qui ne fonctionne plus sur Facebook
06 janv. 2018 à 08:002 min
Par Anthony Mirelli

Le créateur et PDG du réseau social le plus important du monde reconnait une fois de plus ses erreurs et prétend vouloir corriger le tir.

Vraies promesses ou paroles en l'air ? Une chose est sure, Zuckerberg souhaite que le monde entier sache qu'il reconnait ses erreurs. Sur sa page, il écrit "Le monde se sent inquiet et divisé et Facebook a beaucoup de travail à faire, que ce soit pour (nous) protéger des abus et de la haine, nous défendre contre les ingérences de (certains) pays ou nous assurer que le temps passé sur Facebook est du temps bien dépensé."

Difficile de ne pas lire la dernière phrase sans rire jaune, mais toujours est-il qu'avec plus de deux milliards d'utilisateurs inscrits, le réseau social joue un rôle important dans nos vies et un changement est clairement nécessaire. 2017 a été une année difficile, et ça s'est ressenti sur le site et ses publications. Fake news, apologie du terrorisme, appels à la haine, le tout publié entre toujours plus de vidéos souvent volées à leurs créateurs, des images drôles déjà disponibles sur Twitter ou Reddit, et des pages qui abusent des like et autres réactions pour gagner un peu d'argent. Quant aux messages de vos amis, autrement dit la base du réseau social, il était presque impossible de les voir, noyés dans ce flux interminable de bêtises. 

"Mon défi personnel pour 2018 est de me concentrer sur la résolution de ces questions importantes. Nous n'empêcherons pas toutes les erreurs et tous les détournements (de Facebook), mais nous faisons à l'heure actuelle trop d'erreurs pour ce qui est de faire respecter nos règles (d'utilisation) et d'empêcher les mauvais usages de nos outils", précise Mark Zuckereberg. "Aujourd'hui, beaucoup de gens ne croient plus en l'idée que la technologie puisse placer un peu de pouvoir entre leurs mains. Avec l'essor d'une poignée de grosses entreprises technologiques --et avec des gouvernements qui usent de la technologie pour surveiller leurs citoyens-- beaucoup de gens pensent désormais que la technologie ne fait que concentrer le pouvoir entre les mains de quelques-uns, au lieu de le décentraliser vers les citoyens."

Un joli discours dont l'auteur ne semble pas mesurer l'ironie. Quoi qu'il en soit, il faudra attendre 2019 avant de juger. Rendez-vous donc dans un an afin de vérifier si le pari a été tenu.

 

L'article original est à lire sur RTBF Tendance...

Sur le même sujet

28 déc. 2017 à 17:46
3 min

Articles recommandés pour vous