Icône représentant un article video.

Coronavirus

Marius Gilbert sur l’explosion de cas Covid en Chine : "Les cas vont se diluer dans la population belge"

L'actu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 déc. 2022 à 18:52 - mise à jour 31 déc. 2022 à 11:06Temps de lecture11 min
Par Marine Lambrecht sur base d'une interview d'Anne-Sophie Bruyndonckx

L’Europe est inquiète face à l’explosion des cas de Covid-19 en Chine. Depuis que le pays a abandonné sa politique "zéro Covid" le 7 décembre dernier, les hôpitaux sont submergés par une vague de malades. En cette fin d’année, la Commission européenne a demandé aux États membres de revoir et de renforcer les procédures de test pour le coronavirus et la détection des nouveaux variants.

Le Covid-19 risque-t-il de contaminer massivement les Belges cet hiver ? Quelle stratégie appliquer en Belgique ? Marius Gilbert était l’invité d’Anne-Sophie Bruyndonckx ce jeudi dans l’émission Déclic. Le chercheur en épidémiologie de l’ULB rassure. Selon lui, "il n’y a pas de facteur de risque supplémentaire au fait qu’il y ait des personnes infectées qui arrivent de Chine".
 

"Comme Frank Vandenbroucke l’a rappelé, à l’aide des campagnes de vaccination et grâce aux vagues d’infection, en Belgique, il n’y a plus grand monde qui n’a pas été soit vacciné, soit infecté. Ça donne un socle d’immunité assez fort", tempère d’emblée Marius Gilbert.

Plusieurs souches ont déjà circulé dans notre pays. L’expert cite en particulier Omicron, qui a touché la Belgique "de façon très forte et très rapide". "Rappelez-vous en mai", dit-il, "sur très peu de temps, il y a eu énormément de personnes infectées par cette vague. Et c’est ça que la Chine connaît en ce moment. Ils ont énormément de personnes contaminées en une seule fois."

La Belgique et plus généralement l’Europe ont donc déjà été confrontée à Omicron. Par conséquent, selon le chercheur, "les cas vont se diluer". "Il n’y a pas de facteur de risque supplémentaire au fait qu’il y ait des personnes infectées supplémentaires qui arrivent de Chine", explique-t-il.

L’explosion de cas en Chine ? Pas étonnant

Comment expliquer l’explosion des cas en Chine ? L’expert analyse l’évolution de la situation, en pointant un "changement de stratégie". "Ils passent d’une stratégie où on évite la transmission à une stratégie où la protection repose sur l’immunité", développe-t-il.

D’autres pays ont également effectué ce changement de stratégie : l’Australie et la Nouvelle-Zélande. "Quand ils ont basculé d’une stratégie à l’autre, ils ont connu un regain du nombre de décès et de contaminations. Il y a eu plus de morts en Australie en toute fin d’épidémie, au moment du basculement, qu’au début de l’épidémie", explique Marius Gilbert.

"Dans un premier temps, la stratégie zéro Covid a plutôt fait de bons résultats, d’un point de vue strictement sanitaire, si on met de côté l’impact sociétal", poursuit-il. Mais elle a montré ses limites et la population a exprimé son ras-le-bol. "La grande difficulté de la Chine, c’est qu’elle a loupé le virage de la vaccination. La Chine a vacciné avec un vaccin chinois, qui est moins efficace contre le variant Omicron. En plus, des segments entiers de la population, en particulier dans les zones rurales, n’ont pas été vaccinés."

Surveiller les variants

S’il y a par contre une chose à surveiller en Europe, c’est l’émergence de nouveaux variants. "Sur les deux premières semaines de décembre, on estime que 250 millions de personnes ont été infectées en Chine. Comme il y a beaucoup de personnes infectées, les chances qu’il y ait un nouveau variant sont plus grandes", explique Marius Gilbert. Selon lui, il faut se poser les bonnes questions : "Quelles caractéristiques ce nouveau variant peut-il avoir ? Et est-ce qu’elles sont inquiétantes pour nous ?" Le chercheur recommande "d’essayer de collaborer avec les autorités chinoises pour obtenir des informations en termes de surveillance génétique des variants susceptibles d’émerger en Chine".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous