RTBFPasser au contenu

Journal du Rock

Marilyn Manson nie les dernières accusations de viol d’Evan Rachel Wood

Evan Rachel Wood et Marilyn Manson
26 janv. 2022 à 08:592 min
Par Classic 21

Nous vous en parlions en début de semaine, le film Phoenix Rising, un documentaire sur la relation de l’actrice Evan Rachel Wood avec Marilyn Manson, a été montré en avant-première au Sundance Film Festival et a apporté son lot de révélations, comme notamment le fait que la jeune femme aurait été violée pendant le tournage du clip "Heart-Shaped Glasses (When The Heart Guides The Hand)" de Marilyn Manson en 2007.

Et ce mardi 25 janvier, un avocat du chanteur, Howard King, a défendu son client dans un communiqué, expliquant que ce dernier "n’avait pas eu de relation sexuelle avec Evan lors du tournage" et qu’elle-même "sait que c’est la vérité".

Il poursuit : "De toutes les fausses affirmations qu’Evan Rachel Wood a faites à propos de Brian Warner [le vrai nom de Marilyn Manson], son récit imaginaire autour de la réalisation du clip "Heart-Shaped Glasses" il y a 15 ans est le plus effronté et le plus facile à réfuter, car il y avait plusieurs témoins. Evan était non seulement totalement consciente et engagée pendant les trois jours de tournage, mais aussi fortement impliquée dans les semaines de planification de pré-production et les jours de montage post-production du montage final. Il a fallu plusieurs heures pour filmer la scène de sexe simulée avec plusieurs prises sous différents angles et plusieurs longues pauses entre les réglages de la caméra."

Ce n’est pourtant pas la version de l’actrice dans son documentaire :

"Rien ne s’est passé comme je le pensais", explique-t-elle. "Nous avons fait des choses qui n’étaient absolument pas prévues en amont. Nous avions parlé de faire une fausse scène de sexe, mais quand les caméras ont commencé à filmer, il m’a pénétrée pour du vrai. Je n’avais jamais donné mon accord pour ça. C’est mon métier, je suis actrice professionnelle, j’ai fait ça toute ma vie, mais je n’avais jamais vu un tel chaos, rien n’était professionnel sur le lieu de tournage, je ne me sentais pas en sécurité et personne ne faisait attention à moi."

"Cela a été une expérience vraiment traumatisante. Je ne savais pas comment me défendre parce que j’étais conditionnée à me taire et à ne jamais me rebeller, comme un soldat qui obéit. Je me sentais dégoûtée, comme si j’avais fait quelque chose de honteux, et l’équipe était très mal à l’aise aussi, personne ne savait quoi faire. Ce que je peux dire, c’est que j’ai été emmenée contre mon gré dans un acte sexuel commercial sous de fausses raisons. Ce fût là le premier des crimes commis contre moi, j’ai été violée devant la caméra."

L’an dernier, l’actrice avait publiquement accusé son ancien partenaire de mauvais traitements physiques et psychologiques pendant des années.

Pour rappel, Marilyn Manson fait toujours face à 4 accusations à son encontre : Rachel Wood, mais aussi Esmé Bianco, Ashley Walters, une troisième personne qui souhaite rester anonyme et Ashley Morgan Smithline - qui s’était déjà manifestée auparavant – ont porté officiellement plainte contre le chanteur.

Jusqu’ici, le musicien a nié toutes les accusations, même si on apprenait récemment qu’un accord global pourrait être tenté entre Marilyn Manson et les femmes qui ont porté plainte contre lui ces derniers mois.

Dans le dernier rebondissement de " l’affaire Manson ", The Daily Mail rapportait que l’actrice Evan Rachel Wood accusait Marilyn Manson d’avoir un jour menacé de " violer son fils de huit ans ".

À la fin de l’année 2021, la maison de Los Angeles de Marilyn Manson a été perquisitionnée par la police. TMZ rapporte que la police a pris des "appareils de stockage multimédia, y compris les disques durs" qui seront analysés par des enquêteurs avant d’être remis au Procureur du district du comté de Los Angeles.

Sur le même sujet

22 avr. 2022 à 07:23
1 min
15 mars 2022 à 13:13
1 min

Articles recommandés pour vous