RTBFPasser au contenu

La Trois

"Marie Trintignant, le choix du jeu": le magnifique portrait d’une actrice libre

MARIE TRINTIGNANT
29 avr. 2022 à 08:16 - mise à jour 29 avr. 2022 à 09:082 min
Par Fanny Guéret

Lorsqu’on évoque Marie Trintignant, c’est souvent le terrible féminicide dont elle a été victime en 2003 qui nous vient d’abord à l’esprit. L’actrice était décédée le 1er août de cette année-là suite aux coups portés par son compagnon Bertrand Cantat. Alors Sandrine Dumarais a voulu revenir sur la formidable actrice qu’elle était et elle nous dresse un portrait de cette femme singulière à la riche carrière.

 

Marie Trintignant, le choix du jeu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Marie Trintignant ne voulait pas du tout devenir actrice ! La réalisatrice de ce film documentaire retrace le chemin qui l’y a amenée à l’aide d’archives de Marie qui s’en explique elle-même, mais aussi avec le regard aimant et amusé de son père Jean-Louis Trintignant. Beaucoup d’intervenants témoignent aussi de la femme lumineuse qu’elle était et du plaisir que ça a été de travailler avec elle : des comédiens et réalisateurs tels que Pierre Salvadori, Irène Jacob, Didier Le Pécheur, Bernie Bonvoisin, Jean-Hughes Anglade, Rosalinde Deville, ainsi que deux critiques cinéma : Guillemette Odicino et Thierry Jousse.

Ses tous premiers rôles, c’est sa mère qui les lui offre déjà à 4 ans dans Mon amour, mon amour, et à l’âge de 11 ans, Nadine Trintignant convainc sa fille de jouer dans son film Défense de savoir en 1973. Marie y tient un petit rôle face à son papa.

A 16 ans, son rôle difficile dans le film culte Série Noire d’Alain Corneau est remarquable aux côtés de l’incroyable Patrick Dewaere. Et en 1988, c’est Claude Chabrol qui va la révéler en lui offrant le rôle de Lulu dans Une affaire de Femmes, inspiré de l’histoire vraie de Marie-Louise Giraud, une des dernières femmes guillotinées de France, à voir ou à revoir impérativement ! Et Chabrol rempile ensuite avec Marie qui incarne cette fois Betty, femme alcoolique à la vie tortueuse, là encore sans doute l’un de ses meilleurs rôles.

Marie Trintignant aura eu une vie tristement écourtée mais bien remplie au cinéma et au théâtre. Une carrière qui reflète la femme libre et créative qu’elle était, une actrice enchaînant les rôles singuliers tantôt avec gravité, tantôt avec fantaisie, humour et toujours avec beaucoup d’intelligence.

Marie Trintignant, Le choix du jeu, c’est un portrait à voir sur La Trois ce vendredi 29 avril à 20h35 et en replay sur Auvio.

Articles recommandés pour vous