RTBFPasser au contenu

rentrée scolaire

Marie-Martine Schyns: "Tout est en place dans les écoles pour le cours de citoyenneté"

Marie-Martine Schyns: "Tout est en place dans les écoles pour le cours de citoyenneté"
01 sept. 2016 à 10:19 - mise à jour 01 sept. 2016 à 10:192 min
Par RTBF avec Belga

Pas moins de 850 000 élèves et 100 000 enseignants de la Fédération Wallonie-Bruxelles font leur rentrée en ce début septembre. Ce jeudi fut donc une journée marathon pour Marie-Martine Schyns, la ministre de l'Education. Celle-ci a rendu une visite à deux écoles, l'une à Bruxelles, l'autre en province de Namur. 

Marie-Martine Schyns a notamment visité les nouveaux bâtiments de l'école communale Les Marronniers à Auderghem. Pour faire face au boom démographique, de nouvelles classes maternelles et primaires y ont été créées.

Interrogée dans le journal télévisé de 13h sur la mise en place du cours de philosophie et de citoyenneté, la ministre assure que "tout est en place dans les écoles". Elle ajoute : "on attend encore les derniers choix qui seront opérés par les parents par rapport à la deuxième éventuelle heure de cours, qui est la dispense. Mais les référentiels sont prêts, les programmes aussi. Avec un objectif très clair qui est le retour aux vraies valeurs de notre démocratie, un apprentissage du vivre-ensemble, des démarches philosophiques qui permettent de mieux se connaître pour apprendre à respecter l'autre.

Pour ce qui est du pacte d'excellence, Marie-Martine Schyns explique que "des choix devront être posés cette année. L'avis des acteurs du pacte va arriver à l'automne". Mais tout cela prendra encore du temps. "Les pays qui ont réformé leur enseignement ont posé des choix inscrits dans la durée. Tout ne va pas se faire en un an ou deux ans", souligne la ministre de l'Education.

Un programme pour augmenter la qualité de l'enseignement

Plus tôt dans la journée, Marie-Martine Schyns était dans un établissement à Assesse, en province de Namur. Elle est allée à la rencontre des instituteurs de l'école fondamentale Saint-Martin. La ministre s'est dite "ravie" de voir que l'établissement avait réussi à mettre en place les outils du programme "Prof'Essor" visant à augmenter la qualité de l'enseignement.

L'école a profité de travaux de rénovation pour investir dans du nouveau matériel, dont des tableaux interactifs. "Il s'agit d'un outil pédagogique complémentaire", a déclaré la ministre. Relié à un ordinateur, le tableau permet notamment de travailler de manière plus ludique.

Echange entre professeurs

Après avoir accueilli les parents et les élèves, la ministre a fait le tour des nouveaux locaux, l'occasion de rencontrer les instituteurs formés via le programme "Prof'Essor". L'objectif de ce programme est de créer un cadre et un soutien, de permettre le dialogue et l'échange entre enseignants ainsi que de faire évoluer les pratiques.

Dans cette école, quatorze instituteurs sur seize ont été formés à raison de deux heures par semaine pendant deux mois, ainsi que deux journées complètes de formation complémentaire. "À travers cet apprentissage, l'objectif est qu'ils apprennent à se connaître, à dialoguer entre eux", a expliqué Luc Michiels, coordinateur des conseillers pédagogiques de l'enseignement fondamental catholique.

Le programme se divise en trois parties; les visites pédagogiques durant lesquelles un enseignant peut observer le travail d'un autre, le feed-back ainsi que le partage pédagogique. Cette dernière étape vise à échanger de nouvelles pratiques d'apprentissage. Globalement, les instituteurs se sont dits "très satisfaits" de cette nouvelle expérience permettant d'améliorer les techniques d'enseignement. "Nous misons sur l'écoute bienveillante qui est une vraie richesse", a commenté la ministre.

Articles recommandés pour vous