Regions Liège

Marchin: la construction du cirque en bois de "Latitude 50" se termine

Marchin: la construction du cirque en bois de "Latitude 50" se termine

© Facebook Latitude 50

05 janv. 2021 à 10:46 - mise à jour 05 janv. 2021 à 10:46Temps de lecture1 min
Par RTBF

2021 est une année qui va compter pour les arts du cirque. Une toute nouvelle institution artistique s'apprête en effet à voir le jour. Ce n'est pas si fréquent, et cela se passe à Marchin où se finalise la construction d'un cirque permanent, une construction en bois et en acier qui a la forme d'un cirque.

Une nouvelle aventure

A Marchin, on fait du cirque depuis 15 ans avec Latitude 50, le pôle des arts du cirque et de la rue, qui programme chaque année une dizaine de spectacles. Mais en 2021, c'est une nouvelle aventure qui va commencer. Olivier Minet fait partie de ceux qui portent ce projet. Il nous explique en quoi il consiste: "On a un bâtiment en hauteur libre qui fait 10 mètres, un espace de travail adapté aux arts du cirque, donc c'est vrai que ça offre une nouvelle dimension à Latitude 50, avec, parallèlement, une école de cirque à Marchin, qui est une autre ASBL qui existe encore depuis plus longtemps que Latitude 50, et qui développe aussi sa salle. Il y a donc un cirque pour les artistes professionnels du secteur, et il y a la salle de l'école du cirque juste à côté pour les élèves et peut-être les futurs professionnels du secteur".

Marchin, capitale du cirque?

Marchin, c'est pourtant une toute petite ville, avec 5500 habitants, un caractère rural, mais avec aussi un réel dynamisme culturel et beaucoup d'interaction entre les associations sur place. Et c'est vrai qu'il fallait oser: installer une tente dans un champ c'est un chose, la transformer en une infrastructure permanente, un peu loin de tout, c'en est une autre. Mais les rêveurs ont eu raison: on y est.

A côté de ce chapiteau, il y a donc l'école du cirque, avec des nouveaux locaux inaugurés ce lundi et quelque 600 élèves. On peut donc bien parler de pôle circassien à Marchin.

Mais pour les spectacles en chair et en os, il faudra encore un peu patienter. Olivier Minet: "Le 15 janvier, la première compagnie occupera le cirque vide, c'est-à-dire sans gradins, avec les accroches circassiennes, mais le gradin n'est pas encore là, il viendra dans un second temps".

 

Articles recommandés pour vous