Regions Hainaut

Marchienne-au-Pont : le Port Autonome de Charleroi espère la création de 500 emplois sur le site des AMS Sud

© Spaque

Le conseil d’administration du Port Autonome de Charleroi a validé, ce vendredi, les demandes d’octroi de concession et d’option de quatre entreprises pour le terrain des AMS Sud (rive droite de la Sambre) :

Le Groupe Weerts, dont le siège est à Liège, se verra octroyer une concession sur laquelle seront implantées des infrastructures logistiques et d’entreposage. Les produits issus du secteur agroalimentaire constitueront un segment important de l’activité déployée.

L’ISPPC, l’Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi, envisage d’y développer une vaste cuisine centrale dans le cadre du Projet Food.C porté par Charleroi-Métropole, avec une capacité de réalisation de 25.000 repas de haute qualité par jour.

La SCAM, la Société Coopérative Agricole de la Meuse, souhaite y installer un centre de production et de distribution principalement de céréales, dont une partie pourrait être destinée au projet Food.C.

Gazonor, société active dans l’extraction et la transformation du gaz de mine, permettrait de répondre aux enjeux énergétiques et aux contraintes du site.

"Une fois ces projets concrétisés, cette zone portuaire permettra la création de plusieurs centaines d’emplois dans le secteur agroalimentaire avec, en plus, une vraie logique d’économie circulaire dont nous pouvons être fiers", se réjouit le président du conseil d’administration du Port Autonome de Charleroi, Christian Laurent.

Le site des AMS Sud, à l’entrée du district ouest de Charleroi, est un terrain de 25 hectares qui fait l’objet d’un processus d’assainissement depuis 2015. Celui-ci devrait être achevé à l’été 2022.

Sur le même sujet

Gilly : permis d’urbanisme octroyé pour la construction d’un centre de formation privé

Regions Hainaut