RTBFPasser au contenu

Marché de Charleroi : les maraîchers inquiets !

Marché de Charleroi : les maraîchers inquiets !
15 mars 2020 à 17:191 min
Par Hugues Decaluwé

Pour l’instant, le marché de Charleroi est maintenu mais seules les échoppes qui vendent de la nourriture sont acceptées. Du coup, ce dimanche matin, le grand marché dominical avait réduit son périmètre. La plupart des clients ne s’y sont pas attardés et du côté des commerçants, c’est évidemment l’inquiétude.

"C’est une période difficile qui s’annonce pour nous, explique Arif Dogan. Pour l’instant le plus compliqué à gérer ce sont les stocks. On ne sait pas si la clientèle va quand même venir. Soit on a commandé trop, soit pas assez. Et puis, il y a ces annulations d’autres marchés qui nous posent problème. Cette semaine, je ne peux pas aller à Marche-en-Famenne, par exemple. Et je crains que d’autres communes ne prennent la même décision."

Inquiétude fondée puisque juste à côté un autre marchand n’ira pas, lui, à Fleurus. Ces annulations passent mal chez la plupart des marchands présents. Ils estimant qu’il y a deux poids, deux mesures.

"En fait, nous sommes un peu fâchés, moi et mon compagnon sur ces annulations, explique Christelle Van Meuvel. Pourquoi ouvrir des grands magasins où tout le monde se rue dans les rayons et dans le même temps nous empêcher de vendre en extérieur ? J’ai l’impression qu’on nous oublie un peu. La preuve, il n’y a pas beaucoup de monde ce matin. Annuler les marchés c’est nous couler ! Les petits commerçants indépendants ne tiendront pas."

Sur le marché, presque tous les marchands rencontrés ce dimanche matin, estimaient qu’il n’y avait certainement pas plus de danger que dans les rayons des supermarchés.

A condition surtout de respecter les distances et les mesures de prudence et d’hygiène recommandées.

Articles recommandés pour vous