RTBFPasser au contenu

Manif de la CSC à Bruxelles: "Ce gouvernement doit faire demi-tour ou s'en aller"

Manif de la CSC à Bruxelles: "Ce gouvernement doit faire demi-tour ou s'en aller"
20 avr. 2016 à 13:28 - mise à jour 20 avr. 2016 à 15:092 min
Par RTBF

Comme le syndicat socialiste mardi, le syndicat chrétien a protesté ce mercredi contre les dernières mesures prises par le gouvernement fédéral: restrictions sur les pensions des services publics, "annualisation" du temps de travail, exigences de flexibilité…

Des milliers de militants de la CSC (8000 selon les organisateurs) ont pris le départ vers 14 heures de la gare du Midi. Le cortège a emprunté le boulevard Lemonnier jusqu'à la place Fontainas. Les manifestants ont remonté ensuite la rue des Alexiens pour continuer sur le boulevard de l'Empereur et atteindre la place de l'Albertine où étaient prononcés les discours.

La manifestation multigénérationnelle était emmenée par les représentants des jeunes. Au son des "Peeters, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue" ou encore "Michel, sois Galant, il est temps de foutre le camp", les jeunes CSC et les syndicats étudiants Unécof et Fef ont guidé les milliers de militants. La question des horaires pour les temps partiels faisait partie des préoccupations des manifestants: "Dans le secteur du commerce, il y a beaucoup de femmes qui prestent à temps partiel. A l'heure actuelle nous recevons nos horaires 3 semaines à l'avance. C'est déjà difficile comme cela. Ici, la veille pour le lendemain, je ne sais pas comme les femmes vont s'organiser au niveau des crèches, de l'école, des maladies".

Au milieu de l'assemblée verte, étaient aussi présents des militants du PTB et des membres des mouvements citoyens Tout Autre Chose/Hart boven Hard.

"Ce gouvernement doit faire demi-tour ou s'en aller"

La coupe est pleine pour Felipe Van Keirsbilck de la CNE. Il évoque une rupture de confiance définitive avec le gouvernement: "Ce gouvernement doit faire demi-tour ou s'en aller. J'espère que le front commun sera capable dès la fin mai des actions de grève pour la rentrée, en espérant qu'on ait un gouvernement suffisamment responsable pour faire demi-tour".

Près de 5000 militants défilent à Bruxelles ce mercredi
Près de 5000 militants défilent à Bruxelles ce mercredi RTBF

"Les mauvaises nouvelles s’accumulent mais, surtout, ce que nous voulons mettre en avant, c’est que les jeunes ont besoin de perspectives et qu’une société qui n’inclut pas ses jeunes est une société qui se condamne elle-même, explique Marie-Hélène Ska, secrétaire générale de la CSC. Par la flexibilité, par l’'annualisation' du temps de travail, le fait de parler tout le temps de 'jobs-jobs-jobs' comme le fait le Premier ministre alors qu’il n’y a pas de création d’emplois et que beaucoup sont condamnés à l’inactivité, les signaux envoyés sont mauvais ; et dans le même temps, l’évasion fiscale peut continuer (il n’y a toujours pas de contribution des revenus du capital au fonctionnement des fonctions collectives)."

La mobilisation s'est fait sentir en Flandre et en Wallonie, notamment dans le trafic des bus.

Manifestation CSC à Liège

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous