RTBFPasser au contenu
Rechercher

Champions League - Foot

Manchester City plie mais ne rompt pas dans une fin de match très tendue face à l'Atletico (0-0)

12 avr. 2022 à 23:00 - mise à jour 13 avr. 2022 à 21:15Temps de lecture2 min
Par Sylvain Rouquet avec AFP

Manchester City s'est qualifié pour les 1/2 finales de la Champions League ce mercredi soir en partageant l'enjeu sur le terrain de l'Atletico (0-0). Les Cityzens, vainqueurs 1-0 au match aller, ont souffert en fin de match mais continuent leur chemin dans la plus prestigieuse des coupes d'Europe. Les dernières minutes ont été spécialement tendues avec l'exclusion de Felipe pour l'Atletico. 12 minutes d'arrêt de jeu ont été jouées.

Kevin De Bruyne, titulaire au début du match, est sorti à la 65e minute, visiblement blessé à la jambe droite.

Dans un Metropolitano plein à craquer, grâce après la suspension par le Tribunal arbitrale du sport de l'ordre de fermeture partielle du stade prononcée par l'UEFA, la partie a débuté sur un rythme très élevé... et, comme attendu, sur un schéma différent de l'aller.

L'Atlético Madrid avait besoin d'au moins un but pour pousser le match en prolongation et continuer à rêver, et les Madrilènes sont donc entrés sur la pelouse avec des intentions plus offensives qu'à l'Etihad Stadium, où la formation ultra-défensive, parfois en 5-5-0, érigée par Diego Simeone avait fait grincer des dents.

Les duels ont donné le ton, avec par exemple dès la 11e minute ce choc dans les airs entre Felipe et Phil Foden, qui a dû continuer le match avec un bandage autour de la tête après être resté de longues minutes au sol.

Malgré les bonnes intentions des Colchoneros, ce sont les Cityzens qui ont alerté les premiers Jan Oblak. A la 9e minute, la frappe de Gundogan n'a pas accroché le cadre, et à la 27e, la reprise de Kevin de Bruyne a été contrée par Reinildo.

En toute fin de match (90e+7), Gündogan a failli tuer le match, mais a perdu son duel face à Jan Oblak.

Griezmann et Felix, insuffisant

Mais la plus belle occasion viendra à la demi-heure de jeu pour les Mancuniens: après une géniale passe en profondeur de Riyad Mahrez, l'action a fini dans les pieds de Gündogan. Sa première tentative a heurté le poteau gauche, et sa reprise de la tête a été contrée. Coup de chaud pour l'Atlético.

Malgré le très bon passage des Madrilènes au retour des vestiaires, ni Joao Felix, trouvé quelques fois dans la surface, ni la frappe de Rodrigo de Paul (71e), la meilleure occasion des Rojiblancos, ni les frappes lointaines tentées par Geoffrey Kondogbia (35e) et Antoine Griezmann (57e) n'ont fait trembler les Cityzens.

Diego Simeone a bien tenté d'apporter de la fraîcheur à la 70e avec les entrées en jeu de Yannick Carrasco, Rodrigo de Paul et Angel Correa à la place de Griezmann, Koke et Renan Lodi... mais en vain.

Les Colchoneros ont fait honneur à leur ADN et à leur style de jeu jusqu'au bout, et sont tombés avec leurs idées. Guardiola, lui, est passé, avec les siennes.

En 1/2 finale, Manchester City affrontera le Real Madrid, qui s'est imposé face à Chelsea mardi.

Loading...

Articles recommandés pour vous