RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Belgique

Malgré la sécheresse, l’approvisionnement en eau potable n’est pas menacé en Wallonie

Eau potable / pas dinquiétude en Wallonie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

12 août 2022 à 12:50Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck et Aurélie Fogli

Malgré la sécheresse que connaît actuellement notre pays, l’approvisionnement en eau potable n’est pas menacé. La Région bruxelloise est largement alimentée, notamment par la Wallonie. Et en Wallonie, les réserves en eau douce sont suffisantes et normales pour la saison.

Il faut dire que la Wallonie a la chance de disposer de nappes souterraines importantes et bien remplies. "On a connu un hiver très pluvieux. Et, phénomène assez exceptionnel, on a bénéficié d’une recharge estivale suite aux événements orageux de l’été 2021", explique Louise Collier, hydrogéologue à la Société wallonne des eaux.

Mais localement, quelques communes wallonnes restent moins bien loties. "La distribution des précipitations n’est pas uniforme au niveau du territoire wallon", note l’experte.

"Donc clairement, certaines zones vont être plus impactées en été. C’est le cas de l’Ardenne, par exemple, qui bénéficie de petites nappes aquifères qui sont très superficielles et qui se rechargent moins facilement." Néanmoins, le niveau des barrages reste suffisant dans la plupart des cas.

Quid de la Flandre ?

A l’inverse, la Flandre vit une situation plus délicate, avec moins d’eau disponible dans les sous-sols. "Les aquifères sont de moins bonnes qualité et l’eau en profondeur devient vite un peu salée – la proximité de la mer n’y est pas pour rien", explique Alain Dessargues, professeur en hydrologie à l’ULiège. "A côté de cela, il y a aussi le fait que les nappes aquifères du côté flamand sont beaucoup plus utilisées pour des raisons industrielles et des raisons d’irrigation."

Dans toutes les régions, la gestion de l’eau est donc un enjeu important. D’autant que le dérèglement climatique a un impact sur les capacités de renouvellement de nos réserves.

Sur le même sujet

La campagne Finish : greenwashing ou réel intérêt écologique ?

Le Scan

Sécheresse : 19 communes wallonnes en restriction de la consommation d’eau, 15 sont en surveillance particulière

Belgique

Articles recommandés pour vous