Icône représentant un article video.

Vidéo

Malades de longue durée : la Belgique compte trop peu de médecins-conseils pour accompagner leur retour au travail

Malades de longue durée : pas toujours facile de rebondir

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 oct. 2022 à 19:04Temps de lecture2 min
Par Théa Jacquet sur la base d'un reportage d'Isabelle Huysen

Revenir au travail après un long congé de maladie est loin d’être facile. Surtout lorsque "tout le monde veut que votre vie reprenne comme avant", souligne Cinda Ayacha, devenue coach au cours de son incapacité, due à un cancer du sein. Une façon pour elle de se "focaliser sur autre chose" que l’après, qu’elle désigne de "trou noir".

Pour tenter de rendre cette période de transition plus douce, il existe depuis janvier un parcours de remise au travail. Ce sont ainsi six coordinateurs des Mutualités Libres qui suivent à peu près 200 personnes.

"On a un premier rendez-vous avec la personne. On analyse sa situation et on explique les différentes possibilités propres à son cas", précise Sophie Hanssens, coordinatrice de retour au travail.

Ce nouveau profil permet ainsi de soulager un peu le travail des médecins-conseils, beaucoup trop peu nombreux eux aussi. La Belgique n’en compte en effet que 198. "C’est trop peu pour les 470.000 personnes en incapacité longue durée, sans compter les 450 qui sont en incapacité de moins d’un an", note Philippe Marneth, médecin directeur Mutualités Libres.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous