Maisons à un euro en Italie, une bonne affaire ? Des propriétaires témoignent

Loading...
08 sept. 2020 à 05:07 - mise à jour 08 sept. 2020 à 05:07Temps de lecture2 min
Par Am.C.

L’offre est alléchante : acquérir une maison pour un euro symbolique dans un village italien et la rénover selon ses envies. Bien sûr, pour ce prix-là, le bâtiment n’est pas en très bon état, mais avec quelques réparations ici et là ça devrait faire l’affaire, non ?

Depuis quelques années, l’idée a permis de repeupler de nombreuses communes italiennes désertées. Mais s’agit-il vraiment d’une bonne affaire ? Le site internet Business Insider a recontacté quelques propriétaires pour faire le point.

Verdict, on s’en doute, il fallait débourser bien plus qu’un euro pour profiter de la campagne italienne. A Sambuca, en Sicile, où 16 maisons ont dans un premier temps été mises sur le marché, il fallait en fait passer par une vente aux enchères. La maison la plus chère s’est vendue pour environ 24.000 euros.


►►► À lire aussi : Les Belges raffolent des maisons à un euro en Sicile


Si le prix de départ était le même partout, plusieurs communes ont imposé des conditions supplémentaires : frais d’agence immobilière, frais de notaire… Dans certains cas, la municipalité imposait aussi une caution pouvant dépasser les 4000 euros que le propriétaire ne récupère que si les travaux ont commencé dans l’année qui suit l’achat pour se terminer dans les trois ans à venir. Un moyen comme un autre de s’assurer que les biens achetés seront effectivement rénovés.

Business Insider s’est livré à un rapide calcul pour évaluer le coût réel de l’une de ces maisons. Verdict, dans le cas d’un couple d’Américains qui devrait payer régulièrement des billets d’avion pour se rendre sur place : 76.000 dollars (plus de 64.000 euros) pour rendre sa maison habitable.

Y compris dans des régions classées pour le moment "Covid-free"

Le site internet américain a interviewé un couple de Belges, Nina et Bart, qui ne regrette pas du tout son achat. Ou plutôt ses achats, puisqu’ils ont mis la main sur pas moins de quatre maisons.

"Si vous achetez une maison pour un euro, vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’elle soit belle", souligne Bart qui a déjà déboursé plusieurs milliers d’euros. Il estime malgré tout qu’un investissement semblable aurait pu lui coûter un million d’euros en Belgique.

La pandémie de Covid-19 a quelque peu freiné les projets des différents nouveaux propriétaires. Le sud de l’Italie reste cependant relativement épargné par le virus. A quelques régions près, surtout dans le nord, le pays est classé vert par les Affaires étrangères en date du 7 septembre.

De nouvelles offres immobilières défiant toute concurrence fleurissent régulièrement. Récemment, comme le rapporte le Figaro, la municipalité de Cammarata (Sicile) a même fait encore plus fort avec des maisons… gratuites.

Retour sur les maisons à un euro dans la séquence "Le Clic" sur La Première

En novembre dernier, cet homme partait à la recherche des maisons à vendre à Cammarata

Cammarata 1 euro home hunt | Self guided tour | On location

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous