RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Maintien de l’interdiction d’alcool dans les camps scouts mais dialogue constructif

01 juil. 2022 à 14:29 - mise à jour 01 juil. 2022 à 15:58Temps de lecture2 min
Par Anne Lemaire

Une réunion entre les fédérations de mouvement de jeunesse, le gouverneur de la province de Luxembourg et les bourgmestres des communes qui avaient décidé d’interdire la consommation d’alcool dans les camps scouts (Bouillon, Florenville, Chiny) avait lieu cet après-midi. Au terme de près de deux heures de discussions, pas de révolution. Les différents règlements communaux sont maintenus. Aucune adaptation n’est prévue pour cet été. Comme le confirme Patrick Adam, bourgmestre de Bouillon : "Nous maintenons ce règlement. Et comme on l’a toujours dit c’est un règlement qui a pour but de lutter contre les abus. L’enclenchement de cette dynamique ne se fera que lorsqu’il y a des abus. C’est un outil qui a été donné aux bourgmestres pour fermer des camps lorsqu’il y a des abus."

Le bourgmestre de Bouillon parle néanmoins d’une réunion constructive qui a permis de mettre en évidence la problématique à laquelle ils sont confrontés sur le terrain : " Sur 36 interventions ou incidents relevés ces dernières années, 10 relevaient de l’alcool."

Du côté du cabinet du ministre en charge des pouvoirs locaux, Christophe Collignon, l’heure est également à l’apaisement : "On peut reconnaître qu’il y a eu des incidents, le dialogue n’est pas rompu. Cette réunion a été l’occasion de discuter des outils existants mais aussi d’envisager des outils à venir avec une perspective de travail commun avec des propositions concrètes à venir pour l’été 2023 ". On ne remet donc plus en question la décision des bourgmestres et le principe de proportionnalité des règlements.

Il faut savoir que dans certaines communes comme Bouillon, l’interdiction de consommer de l’alcool dans les camps ne date pas de cette année mais remonte déjà à 2017 sans que cela n’a jamais posé aucun problème selon son bourgmestre.

 

Une réunion constructive

Néanmoins les différentes parties présentes autour de la table ont prévu de se revoir après l’été. Patrick Adam "C’est le début d’un dialogue que j’espère très intéressant et qui va se poursuivre pour pouvoir aboutir à des outils qui permettent que les abus ne se produisent plus."

Les fédérations de mouvement de jeunesse ne s’attendaient pas à une révision des règlements communaux dans la précipitation. Mais Gilles Beckers responsable des relations extérieures de la fédération des Scouts Baden-Powell de Belgique sort satisfaits de cette rencontre : "Cela a été l’occasion de s’assurer que le dialogue était bel et bien ouvert et que tous se disent prêts à collaborer proactivement les uns avec les autres". De nouvelles rencontres sont d’ores et déjà programmées pour la fin de l’été.

Sur le même sujet

Chute collective de scouts flamands dans le nord de la France, une ado dans le coma

Belgique

Articles recommandés pour vous