Lutter contre le dopage et les paris truqués

Jacques Rogge

© EPA

14 janv. 2012 à 16:28 - mise à jour 15 janv. 2012 à 07:40Temps de lecture1 min
Par ddur

Le Ministre britannique des Sports a déclaré récemment que les paris truqués étaient la plus grande menace pour l’intégrité des Jeux Olympique. Pour Jacques Rogge, le CIO, a mis tout en place afin d'éviter une fraude : "Nous aurons sur place une équipe spécialisée de moniteurs qui va examiner chaque résultat sportif. Il y aura un lien avec les opérateurs de paris qui vont nous avertir quand il y aura un pic anormal de paris, ou un changement, je dirais de traditions. Et nous travaillerons également avec Interpol qui pourra éventuellement nous aider avec des écoutes téléphoniques si nécessaire".

Concernant le dopage, Jacques Rogge, insiste sur les moyens mis en œuvre pour traquer les éventuels tricheurs : "Nous avons doublé le nombre de tests en et en dehors des compétions .Nous allons garder les échantillons pendant huit ans de façon à pouvoir les re-tester si des nouveaux développements de la science nous le permettent".

Pour conclure le Président du CIO fait un parallèle entre le sport et la société :  "Le dopage est au sport ce que la criminalité est à la société. Vous n'aurez jamais des sociétés sans police, sans prison, sans juge, sans droit pénal. Vous n'aurez pas de sports sans tricherie, que ce soit du dopage, que ce soit des matches truqués". 

Articles recommandés pour vous