RTBFPasser au contenu

Football

Luka Elsner avant le Clasico : "On verra un autre visage du Standard à Anderlecht"

LUKA ELSNER, L’ENTRAINEUR DU STANDARD, MONTRE LA VOIE A SUIVRE AVANT LE CLASICO A ANDERLECHT

Après avoir effectué un stage, qualifié de rafraîchissant, à l’Académie SL16 sur les hauteurs de Liège, les choses sérieuses reprennent pour le Standard qui renoue avec la compétition ce dimanche. Une reprise pas piquée de vers avec un déplacement à Anderlecht, suivi d’un duel face au Club de Bruges avant un déplacement toujours délicat à l’AS Eupen. Première étape de ce triptyque, le clasico, face à une équipe bruxelloise qui reste sur un bilan de 16 points sur 18 alors que les Liégeois n’ont engrangé que 3 unités sur les 15 mises en jeu au mois de décembre.

Pas de quoi effrayer pour autant Luka Elsner. Le coach slovène s’est toujours imposé à Anderlecht même s’il préfère relativiser : " C’est vrai que c’est un déplacement qui me réussit plutôt bien mais il faut toutefois préciser qu’il n’y a eu que deux matches. Le premier, c’était avec l’Union en coupe de Belgique il y a 3 ans et le second avec Courtrai en début de saison. Il ne faut donc pas tirer de conclusions hâtives. Cela reste un déplacement très délicat à négocier, d’autant que le Sporting respire actuellement la grande forme ".

Anderlecht en avance sur le Standard

Ce Clasico apparaît donc quelque peu déséquilibré, du moins sur papier. Le Standard, 15ème avec 23 points, est en train de réaliser une des pires saisons de son histoire alors qu’Anderlecht occupe la 3ème place avec 15 points de plus que les Liégeois. Luka Elsner est bien conscient des différences qui séparent les deux clubs : " Anderlecht est en avance sur nous. Les Bruxellois se rapprochent du projet qu’ils se sont fixé il y a quelques années. Cela se voit notamment dans le jeu et leur maîtrise alors que nous sommes toujours en construction ou en reconstruction avec l’installation d’une nouvelle équipe et d’une nouvelle dynamique. Un travail déjà accompli par Anderlecht mais qui a pris un certain temps. Le Sporting est donc en avance comme le prouvent les derniers résultats des Bruxellois. Il faut dire que cette équipe a bien progressé A nous de travailler le plus efficacement possible pour combler l’écart qui nous sépare des Anderlechtois. Et pourquoi pas monter ce dont nous sommes capables ce dimanche ".

Un recrutement ciblé

Pour redresser la barre, le Standard s’est montré actif sur le marché des transferts en recrutant quatre joueurs cette semaine. Un mercato ciblé en fonction des besoins mais aussi des moyens financiers du club de Sclessin. Le Français Mathieu Cafaro, un milieu de terrain offensif qui évoluait à Reims ; Joachim Van Damme, le médian récupérateur de Malines ; Gilles Dewaele, l’arrière droit qu’Elsner a eu sous ses ordres à Courtrai ; sans oublier Renaud Emond, de retour à Sclessin après avoir passé deux ans à Nantes où il n’est pas parvenu à s’imposer. Les vœux de Luka Elsner ont donc été exaucés : " Je suis évidemment très satisfait de ces transferts. Le profil de ces joueurs correspond parfaitement à mes attentes. Ces joueurs doivent nous apporter une nouvelle dynamique. Au-delà de leurs qualités, ils ont de l’expérience, du leadership et ils avaient surtout envie de nous rejoindre. Certains possèdent de grosses capacités athlétiques et la mentalité pour jouer au Standard. Des joueurs qui ne lâcheront rien et se battront sur tous les ballons comme Van Damme ou Dewaele. Outre ces capacités physiques, nous aurons également une touche plus technique avec Mathieu Cafaro qui est un joueur capable de jouer entre les lignes et de conserver le ballon. Ces joueurs vont aussi amener de la concurrence dans le groupe et offensivement nous serons plus efficaces avec un buteur comme Renaud Emond. Cela va aussi nous procurer davantage de solutions. Je compte donc sur ces renforts qui sont prêts à jouer. Hormis Vandamme, les trois autres nouveaux entreront déjà en ligne de compte ce dimanche ".

Van Damme testé positif au Covid

Pour ce clasico, Luka Elsner ne pourra donc pas compter sur Joachim Van Damme qui a été testé positif au coronavirus ce jeudi. Placé en quarantaine, le solide médian défensif va donc louper le premier grand rendez-vous de l’année pour le Standard. D’autre part, cinq joueurs participent en ce moment à la CAN, la Coupe d’Afrique des Nations, à savoir Selim Amallah, Moussa Sissako, Abdoul Tapsoba, Collins Fai et Hamza Rafia alors que Merveille Bokadi purgera le premier de ses deux matches de suspension suite à son exclusion en coupe à la Gantoise.

Un nouveau départ

Malgré ces défections, Luka Elsner se montre plutôt serein et même rassurant. Le tacticien slovène sait toutefois que le temps presse pour le Standard qui doit enrayer au plus vite la spirale négative et retrouver une confiance qui s’est étiolée au fil du temps : " Je pense que la trêve nous a fait le plus grand bien. Nous sommes prêts à négocier ce début d’année qui va déterminer la suite de la saison. J’attends de mon équipe qu’elle montre un autre visage que celui affiché l’an dernier. Je veux voir une équipe plus soudée avec de l’enthousiasme et des valeurs comme la solidarité et la combativité. Cela devrait aussi nous permettre de retrouver cette confiance qui nous a fait défaut. Maintenant, commencer par un clasico à Anderlecht est tout sauf un cadeau mais je suis certain que nous verrons un autre visage du Standard. On veut d’emblée poser les jalons de cette seconde partie de saison en essayant d’obtenir un bon résultat tout en y ajoutant la manière. Une bonne performance à Anderlecht pourrait servir de vecteur pour créer une nouvelle dynamique ".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le même sujet

17 janv. 2022 à 06:00
3 min

Articles recommandés pour vous