RTBFPasser au contenu

La Trois

Luciano Pavarotti : la rockstar de l’opéra

Luciano Pavarotti : la rockstar de l’opéra
23 déc. 2021 à 08:002 min
Par Fanny Guéret
Le ténor italien nous a quittés en 2007 à l’âge de 71 ans, laissant derrière lui une carrière hors norme de 100 millions d’albums vendus et des concerts joués devant 10 millions de personnes. Sa vie privée a été riche et mouvementée et son engagement humanitaire très fort.
La Trois vous propose ce portrait signé du brillant Ron Howard, un documentaire touchant qui dit tout de l’artiste mais aussi de l’être profondément humain qu’il était.
© Tous droits réservés
 
Le parcours de Luciano Pavarotti prend racine dans sa famille : son père était ténor et boulanger, chantait dans la chorale, et le petit garçon suit son exemple, chantant à ses côtés avec 50 autres hommes.
Sa carrière démarre au début des années 60 lorsqu’il remporte un concours qui lui permet de chanter sur scène avec un orchestre et un chef dans La Bohème. Et le succès arrive vraiment en 1963 lors de son premier concert international à Londres.
L’artiste lyrique apprend la technique et se professionnalise, il devient une superstar avec sa voix enchanteresse dans La Fille du Régiment.
Les années 80 seront ensuite un tournant dans la carrière du maestro, avec sa rencontre avec un producteur hongrois qui va placer l’aspect financier à l’avant-plan. C’est l’étape de la diversification pour accroître sa popularité. Durant les années suivantes, Pavarotti continuera sans plus trop savoir où il va, jusqu’à ce concert mythique : 3 grands ténors réunis pour la première le temps d’un concert à Rome à la veille de la finale de la coupe du monde de 1990 : José Carreras, Placido Domingo et Luciano Pavarotti. Un concert qui a tout changé : les trois ténors sont devenus LA formation hype que tout le monde s’arrachait aux quatre coins du monde.
© Tous droits réservés
La majesté de sa voix masquait complètement sa grande humilité. Bono
Sa rencontre avec Lady Diana va ensuite changer son état d’esprit : l’envie d’aider davantage les autres – et particulièrement les enfants – en se tournant vers les événements caritatifs devient prépondérante.
Il décide notamment d’organiser un concert caritatif chaque année avec des stars de la pop. Intitulé Pavarotti & Friends, il s’entoure d’artistes comme Sting, Stevie Wonder, les Spice Girls, Zucchero, Céline Dion… et s’attire du même coup les critiques de l’art lyrique qui ne le comprend plus. Mais il est arrivé à un stade de sa carrière où il n’en n'a que faire. Le documentaire revient évidemment sur l’épisode U2 pour lequel il avait demandé à Bono de lui écrire une chanson, toujours dans le cadre de ces concerts caritatifs. Bono raconte l’histoire. Epique.


J'aimerais qu'on se souvienne de moi comme de l'homme qui a rapproché le peuple de l'opéra. Luciano Pavarotti

Ce portrait nous fait pénétrer en douceur dans le monde de l’opéra et nous fait comprendre les techniques de travail de la voix pour devenir un bon ténor.

Des grands ténors mais aussi de sa femme et ses filles, ses compagnes, ses managers, des critiques d’opéra, des musiciens… tous apportent un éclairage précieux sur l’homme et sa carrière.

Les fans d’opéra et de Pavarotti seront conquis par ce documentaire, les autres y verront l’occasion unique de se familiariser avec ce pan de la musique en même temps qu’avec l’immense artiste. Une occasion de découvrir aussi l’homme simple, positif, bon vivant et travailleur acharné, ses relations avec les femmes qui lui ont valu bon nombre de critiques, mais aussi l’homme vulnérable, angoissé, redoutant la solitude.
 

Ne manquez pas cette soirée spéciale Pavarotti ce jeudi 30 décembre dès 20h35 avec ce documentaire inédit suivi à 22h25 du concert de Noël des trois ténors : Luciano Pavarotti, José Carreras et Placido Domingo.

Articles recommandés pour vous