RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tour de France

Lotto Soudal encore malchanceuse sur la 14e étape : "Kron avait la victoire dans les jambes", déplore Lelangue

Crevaison d'Andreas Kron sur la 14e étape

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 juil. 2022 à 15:58 - mise à jour 16 juil. 2022 à 15:59Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda avec Jérôme Helguers

Ce n’est décidément pas le Tour de France de l’équipe Lotto Soudal. Après les problèmes rencontrés par Caleb Ewan, c’était au tour du Danois Andreas Kron de jouer de malchance sur les routes de la Grande Boucle ce samedi sur la 14e étape. Alors qu’il avait pris la bonne échappée de 23 coureurs, le coureur de la formation belge était même parvenu à accrocher le bon coup en compagnie du vainqueur Michael Matthews, de Luis Leon Sanchez et de Felix Grossschartner.

En tête de la course avec ses trois compères, Kron a vu ses rêves de victoire s’envoler à 25 kilomètres de l’arrivée en raison d’une crevaison à la roue avant. Repris par les poursuivants, il a finalement dû se contenter d’une 13e place.

"Je ne vais plus parler de malchance parce qu’on me le reproche…", a réagi au terme de l’étape le manager de l’équipe Lotto Soudal John Lelangue, plutôt abattu. "On avait un plan et on savait que c’était Andreas qui était le plus apte pour ce type d’arrivées. Il a de bonnes jambes, il l’a prouvé depuis le début du Tour… mais voilà, c’est la course. On ressayera demain. On voit que l’équipe fonctionne bien avec Andreas et Philippe (Gilbert), les autres restent avec Caleb Ewan pour le protéger.

Je ne sais pas si on doit aller voir un sorcier mais il faut garder la confiance dans le groupe qu’on a et se dire que le Tour de France n’est pas encore fini. Dommage pour Andreas car je pense qu’il avait cette victoire dans les jambes."

Touché au genou vendredi après une chute, Caleb Ewan a souffert ce samedi mais a finalement terminé dans les délais avec 39 minutes de retard sur Matthews. Malchanceux, l’Australien avait déjà chuté en début de Tour de France et s’était fait 'enfermer' lors des deux sprints massifs auxquels il a pris part.

John Lelangue sur la malchance de l'équipe Lotto Soudal

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Van Aert : "C’est un bon signal que Vingegaard ait pu suivre Pogacar dans une montée explosive"

Tour de France

Articles recommandés pour vous