Ecologie

Los Angeles va installer des abribus high tech pour apporter de l’ombre aux usagers

Los Angeles va installer des abris bus high tech pour apporter de l’ombre aux usagers.

© Tranzito-Vector LA

24 sept. 2022 à 09:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

A Los Angeles, un vaste programme de construction d’abribus dans les quartiers populaires vient d’être mis en place. Le but de ces infrastructures est d’apporter un maximum de fraîcheur à des populations particulièrement exposées aux effets du réchauffement climatique.

Le conseil municipal de Los Angeles a noué cet été un accord avec la coentreprise Tranzito-Vector, qui prévoit l’installation de plus de 3000 nouveaux abribus au cours des dix prochaines années.

Un peu de fraîcheur et de confort dans les quartiers populaires

Le but est de protéger les populations attendant leur bus des effets de la chaleur dans la ville, surtout dans les quartiers pauvres, dépourvus de ce type de mobilier urbain. Il faut savoir qu’aux États-Unis, ce sont principalement les populations défavorisées qui empruntent au quotidien le bus.

Or à Los Angeles, les quartiers pauvres sont aussi les moins arborés et par conséquent les plus exposés à la chaleur.

Ces aubettes serviront aussi bien à se protéger du soleil qu’à se relaxer en s’asseyant. Elles seront pour la plupart dotées d’écrans indiquant le temps d’attente des bus en plus de diverses informations pratiques, d’une connexion Wi-Fi publique et de prises USB pour recharger son smartphone, le tout alimenté grâce à des panneaux solaires. Leur design se veut accueillant pour tous, y compris les personnes à mobilité réduite.

La chaleur extrême, défi des cités de demain

La ville compte déjà de nombreux abris bus, bien sûr, mais rares sont ceux qui permettent aujourd’hui de se retrouver véritablement à l’ombre. A Los Angeles, moins d’un quart des 8.000 arrêts de bus sont équipés d’un abri, selon le Los Angeles Times. Or, avec le réchauffement climatique, la moindre parcelle offrant un peu de fraîcheur va être très recherchée. A Los Angeles, comme un peu partout ailleurs aux États-Unis et dans le monde, les températures ne cessent d’augmenter, jusqu’à atteindre l’été des seuils parfois difficilement supportables.

La chaleur en ville représente un véritable défi pour Los Angeles, immense cité confrontée au réchauffement climatique. Ce n’est pas un hasard si cette ville a aussi été choisie par Google pour expérimenter son nouvel outil, Tree Canopy, qui permet d’avoir une vision très précise de la végétalisation d’une ville afin de pouvoir déterminer où planter des arbres, là il n’y en a pas encore assez.

Sur le même sujet

La "green gentrification" ou "l'embourgeoisement vert"

Immobilier

Los Angeles : 300 kilomètres de routes ont été recouverts de peinture pour limiter la chaleur

Climat

Articles recommandés pour vous