RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

L’Ommegang de retour après deux ans d’absence

L'ommegang de retour après deux ans d'abstinence

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Après deux ans de célébrations partielles pour cause de Covid, l’Ommegang a fait son grand retour hier soir à Bruxelles. Cette procession folklorique qui commémore la joyeuse entrée de l’empereur Charles Quint à Bruxelles en 1549, alors qu’il venait y présenter son fils, le futur Philippe 2, est inscrite depuis 2019 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

 

La procession folklorique commémorative rassemble chaque année des milliers de spectateurs dans le cœur historique de la capitale.

Des spectateurs particulièrement attendus cette année puisque l’Ommegang fait enfin pleinement son retour après deux années en mode mineur en raison de la crise sanitaire.

Un grand moment pour tous les serments et pour tous ceux qui participent

En effet, en 2020, seule une projection avait été organisée sur la Grand-Place et l’année dernière, une petite représentation sans public. Autant dire que les 1400 figurants trépignaient littéralement à l’idée d’enfiler leurs costumes et de battre à nouveau le pavé Bruxellois.

C’est le cas de Christian, membre de l’Ancien Grand Serment Royal et Noble des Arbalétriers, c’est son dixième Ommegang.

" C’est important de participer déjà pour garder les traditions de Bruxelles. Parce que, tout doucement, malheureusement, ont tendance à disparaître.

Nous sommes une poignée de Bruxellois qui essaie de garder ce folklore, ce cortège historique. "

Christian a de quoi se réjouir doublement, puisque la tradition bruxelloise célèbre cette année son inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Une reconnaissance intervenue en 2019 mais que les amoureux du folklore n’avaient pas pu célébrer en raison de la pandémie.

 

C’est la première année qu’on sort depuis l’inscription au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. C’est un grand moment pour tous les serments et pour tous ceux qui participent ! "

 

Parmi les figurants, on trouve également des invités de marque. Comme le dessinateur de presse Nicolas Vadot ou le comédien français François Berléand qui enfilera cette année le costume de héraut. Et si ce dernier ne connaissait pas vraiment la tradition avant d’être invité à y participer, il n’a pas hésité une seconde à répondre à l’invitation, surtout par amour de la Belgique dont une partie de sa famille est originaire :

Quand des Belges me proposent quoi que ce soit, la question ne se pose pas : j’accepte

On m’a proposé d’être le héraut de l’Ommegang et j’ai demandé: c’est quoi ? ! On m’a montré des photos et des vidéos et j’ai compris que ça n’était pas rien ! Et puis, quand des Belges me proposent quoi que ce soit, la question ne se pose pas : j’accepte.

J’aime les Belges, j’aime la Belgique et je me sens bien en Belgique. Si le plafond était un peu plus haut, je m’installerais bien ici ! "

Si vous souhaitez assister aux festivités depuis les gradins de la Grand-Place, dépêchez-vous, il ne reste que quelques places pour la représentation du 1er juillet.

Ommegang

Sur le même sujet

Made in Belgium : au cœur de l’Ommegang

Le 6/8

Articles recommandés pour vous