RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Lombise: les élèves de Saint-Vincent doivent quitter les locaux de l'école

Les parents ont appris ce mardi que l'école allait devoir quitter les locaux historiques actuels pour des locaux provisoires en attendant la finalisation de la nouvelle structure
01 juil. 2015 à 13:30Temps de lecture2 min
Par Vincent Clérin, Stéphanie Vandreck
L'école a été fondée au XIXème siècle et est toujours restée depuis dans les mêmes murs
La réunion de ce mardi a informé les parents de l'obligation d'un déménagement dans d'autres locaux provisoires avant la nouvelle structure
Lombise: les élèves de Saint-Vincent doivent quitter les locaux de l'école

Dernier jour particulier pour les élèves qui fréquentaient l’école Saint-Vincent de Lombise, petit village de l’entité de Lens. Les soixante élèves et leurs parents ont appris qu’ils devaient déménager, la justice ayant donné raison aux propriétaires des lieux qui souhaitent reprendre possession de leurs bâtiments sans délai, une décision qui balaie de facto l’espoir du Pouvoir Organisateur de rester sur place le temps de la construction d’un nouvel établissement dans le village.

Pour comprendre, il faut remonter le temps et se plonger dans l’histoire du village et de ses habitants. L’école a été fondée au XIXème siècle au cœur du village de Lombise par la comtesse de Thiennes. Durant plusieurs générations, l’enseignement a été assuré par des religieuses qui, jusqu’en 1996, occupent gratuitement les lieux.

La signature d'un bail

La donne va en fait changer au décès de la comtesse de la Boëssière-Thiennes, quand ses fils décident de percevoir un loyer pour l’occupation des bâtiments. Un bail est signé mais les successeurs des Sœurs se rendent compte du poids financier que constituent la somme du loyer et de l’entretien du bâtiment.

Devant cette situation, le Pouvoir Organisateur s’attelle à un projet de construction d’une nouvelle structure, toujours dans le village de Lombise. Mais une telle entreprise demande du temps et des démarches pour décrocher des subsides, lancer les appels à projets, recevoir les permis et puis …construire la nouvelle école. Le Pouvoir organisateur et sa directrice Marie-Françoise Calicis espéraient que l’école allait pouvoir demeurer au sein des murs historiques dans l’intervalle. La justice ne les a pas suivis.

Une solution de transition

La direction de l’école s’est donc démenée pour trouver une solution pour la rentrée. Des appels ont été lancés et une solution a déjà été trouvée dans le village voisin de Montignies-lez-Lens où une salle paroissiale va pouvoir les accueillir. Des pourparlers sont également en cours avec la commune de Lens pour pouvoir disposer des locaux manquants. Et si cela ne suffisait pas, l’utilisation de modules préfabriqués complètera l’ensemble.

Du côté des parents, une certaine déception était palpable même si beaucoup avouaient privilégier la nature des contacts à l’ancienneté de la brique.

Malgré la nouvelle d’un départ programmé, l’ensemble des gens présents semblaient plutôt satisfaits que l’existence d’un nouveau projet garantisse la sauvegarde des rapports noués toutes ces années entre professeurs, élèves et parents au sein d’une petite structure villageoise, l’essentiel pour l’ensemble de ce groupe.

 

 

 

Lombise: l'école doit quitter les lieux après 175 ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous