RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Littoral belge : une pollution aux hydrocarbures constatée au Coq, à Ostende et à Wenduine

Plage d'Ostende, le 31 janvier 2022 (illustration)
07 févr. 2022 à 18:48 - mise à jour 07 févr. 2022 à 19:11Temps de lecture2 min
Par Belga

Des boulettes d'hydrocarbures ont été observées lundi sur plusieurs plages de la côte belge, ont indiqué le bourgmestre d'Ostende Bart Tommelein et le gouverneur de Flandre-Occidentale Carl Decaluwé.

La présence de ces polluants a été principalement relevée sur les plages de Bredene et Middelkerke, mais également à Ostende, à Wendune et au Coq.

"Nous parlons ici de morceaux de la taille d'un pouce", précise le gouverneur Carl Decaluwé.

La cause précise de la pollution n'étant pas encore connue, un engin de l'Unité de gestion du modèle mathématique de la mer du nord et de l'estuaire de l'Escaut (UGMM) a survolé la ligne côtière à la recherche d'une éventuelle pollution récente. L'organisme représente la politique scientifique fédérale dans la structure du plan général d'urgence et d'intervention (PGUI) de la mer du Nord. Ses experts agissent comme conseillers en vue de la prévention et de la réduction de la pollution et des dommages environnementaux en mer.

"Morceaux de la taille d'un pouce"

"Il s'agit vraisemblablement d'une pollution ancienne. En d'autres termes, de produits que rejette aujourd'hui la mer en raison des récentes intempéries. Des échantillons ont été prélevés sur le terrain et envoyés dans un laboratoire pour analyse", poursuit le gouverneur flamand.

Entretemps, un poste de commandement a été ouvert à la caserne des pompiers d'Ostende.

La ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a indiqué sur Twitter "se tenir informée en temps réel de l'étendue de la pollution et de l'avancement des opérations", ajoutant que "les pompiers, la Protection civile, la police, la Défense et la cellule de crise évaluent la situation."

Les opérations de nettoyage devraient débuter mardi matin, après la marée haute. La situation pourrait être rétablie vers midi. Entre-temps, il est vivement conseillé aux promeneurs et à leurs animaux de compagnie de ne pas circuler sur les plages.

 

Loading...

Dans le Pas-de-Calais aussi

Des boulettes d'hydrocarbure d'origine inconnue ont été retrouvées lundi sur plusieurs plages de la région française du Boulonnais, sur le littoral de la Manche, a appris l'AFP lundi auprès de la préfecture du Pas-de-Calais, confirmant une information de la Voix du Nord.

Ces boulettes "d'un diamètre compris entre 1 et 5 centimètres" ont été recensées sur les plages des communes d'Equihen, de Saint-Étienne-au-Mont, de Neufchâtel-Hardelot et du Touquet, précise la préfecture dans un message à l'AFP.

"La concentration de ces boulettes d'hydrocarbure est peu importante", note-t-elle, qualifiant cet épisode de pollution "de faible amplitude".

Elles ne représentent "qu'environ 1% de la superficie" de la plage d'Equihen, la plus touchée.

Une belle plage de sable fin matinée de goudron, c'est triste

"Après contact avec un bateau de pêche dans le secteur, il apparaît qu'il n'y a pas de pollution en mer détectée a cette heure", poursuit la préfecture.

Le maire d'Equihen, Christian Fourcroy, a indiqué à l'AFP qu'il comptait nettoyer la plage mardi avec "une petite dizaine d'employés communaux".

"C'est des bateaux qui ont dégazé, y'a pas de miracle", a-t-il estimé, précisant qu'un tel épisode de pollution n'était pas arrivé depuis "des années".

"On ressent pas mal de tristesse, une belle plage de sable fin matinée de goudron, c'est triste", a confié le maire de cette commune de 2.800 habitants.

Sur le même sujet

Littoral : environ 2500 volontaires ont nettoyé les plages belges et néerlandaises

Regions

Pollution aux hydrocarbures : les plages de la Côte belge nettoyées

Belgique

Articles recommandés pour vous