Santé & Bien-être

Lithothérapie : le mythe du pouvoir des pierres naturelles brisé par la Science

© RTBF

Certains prétendent que les pierres naturelles ont des vertus et qu’elles auraient même le pouvoir de transmettre une énergie et de vous guérir de certains maux ? Les adeptes de la lithothérapie y croient dur comme fer en attribuant à chaque pierre des bienfaits spécifiques. Si ces croyances sont à nouveau tendance, la Science réfute catégoriquement les pseudo-pouvoirs du monde minéral.

Croyances ancestrales et vertus chimériques

Il y a des milliers d’années, différentes civilisations faisaient usage de pierres et de cristaux qui étaient censés leur apporter protection et guérison. Sous forme de talismans, d’amulettes ou de bijoux, différentes cultures à travers le monde leur prêtaient des vertus, des pouvoirs " magiques ". Malgré les avancées scientifiques, ces croyances ont été popularisées par le mouvement New-Age dans les années 70. Depuis quelques années, et plus particulièrement suite au confinement, ces croyances infondées sont pourtant devenues la source d’un juteux business qui inquiète les scientifiques.

A l’exception de la radioactivité, on ne mesure rien

Que ce soit en ligne, dans des boutiques spécialisées, voire sur les marchés, la vente de ces pierres naturelles est en forte croissance. Une créatrice de bijoux sertis de ces " précieux cailloux " nous confirme que ses commandes ont quadruplé en seulement trois années. On retrouve même dans les rayons de grands magasins des ouvrages qui font l’apologie de leurs " vertus ". La lithothérapie, qui signifie soigner avec des pierres, est une affaire qui roule. Cette pratique pseudoscientifique confère aux gemmes le pouvoir de véhiculer une énergie et d’exercer une influence sur notre organisme. Steve Bonneville, professeur de géologie à l’ULB, nous livre dans un premier temps la vérité scientifique quant au prétendu rayonnement des pierres : " À ce jour, cela n’a pas été prouvé par la science. Le seul rayonnement qui a été prouvé scientifiquement, c’était il y a à peu près 120 ans lorsque Marie Curie a mis à jour la radioactivité. Au-delà de cette unique preuve scientifique, les roches n’ont pas de rayonnement, n’émettent pas de vibrations. On n’a jamais mesuré une énergie, une résonance ou une longueur d’onde qui se dégage d’une pierre. A l’exception de la radioactivité, on ne mesure rien d’autre parce qu’il n’y a rien d’autre à mesurer. La science, la minéralogie, la géologie n’ont pas prouvé ces vertus. Aucune étude apporte une quelconque preuve scientifique. "

Affirmer qu’une pierre peut soigner, c’est pour moi du charlatanisme

Sur internet, d’innombrables sites n’hésitent pas de vanter les bienfaits physiques et psychiques des pierres naturelles. En fonction de leur taille, de leur couleur, de leur nature, voire de leur origine, certains prétendent qu’elles auraient un " pouvoir " de guérison. L’œil-de-tigre pour soigner les articulations (genoux, fractures, arthrose, …), l’améthyste contre les comportements addictifs tels que le tabagisme et l’alcoolisme, le quartz rose pour surmonter les crises et gérer ses émotions, la pierre de lune pour renforcer la fertilité, etc. Les promesses sont aussi nombreuses que farfelues. Face à ces pseudo-effets thérapeutiques, Steve Bonneville ne mâche pas ses mots tout en rappelant les dangers de certaines pratiques et de certaines pierres : " Affirmer qu’une pierre peut soigner, c’est pour moi du charlatanisme ! Certaines pratiques me paraissent préoccupantes. Par exemple, l’utilisation de ce qu’on appelle la macération. C’est-à-dire qu’on laisse infuser une roche dans de l’eau, et on ingère cette eau. Cela peut présenter certains risques. Il y a des roches qui ne sont pas bonnes à être dissoutes dans l’eau et à boire. On peut donner l’exemple de la zincite qui est un oxyde de zinc (utilisé dans des crèmes de beauté). Cela a des effets toxicologiques délétères si on le macère pour l’ingérer. De plus, Certaines roches ne sont pas à mettre en contact avec la peau. Des roches qui contiennent certains éléments comme l’arsenic par exemple. Ce n’est pas absolument impossible. "

RTBF

Les pierres naturelles manquent de transparence

Le professeur en géologie souligne que le manque d’informations sur la provenance et la composition des pierres peut représenter un danger potentiel pour la santé : " Il faut bien comprendre qu’on n’a pas de traçabilité absolue et que les contrôles de qualité de ces minéraux sont inexistants. Le problème, c’est qu’il peut y avoir des compositions qui varient d’un lot à l’autre. En fait, la formulation chimique de la pierre est indicative. Elle n’est pas fixe. Il peut y avoir des impuretés. Si on regarde vraiment dans les détails, on va trouver d’autres composants. Concrètement si vous allez extraire une même sorte de roche d’une mine à l’autre, on dira que c’est la même minéralogie. Mais quand vous les analysez, vous aurez différentes concentrations de certains éléments. Il y a donc ce risque de mettre sur sa peau des roches qui contiennent certains composants qui peuvent être toxiques. "

Indéniablement, affirmer que les pierres naturelles auraient des vertus thérapeutiques n’est vraiment pas gravé scientifiquement dans la roche. Cependant, elles ont plus que jamais l’incroyable pouvoir de générer de considérables bénéfices.

Sur le même sujet : Extrait JT (24/09/2022)

Articles recommandés pour vous