Belgique

Lisez-vous le belge ? Un mois pour découvrir la littérature de notre pays

01 nov. 2022 à 05:30 - mise à jour 01 nov. 2022 à 08:56Temps de lecture2 min
Par Thierry Vangulick, Sophie Mergen

Un mois pour découvrir les auteurs et les maisons d’édition belges, c’est l’opération "Lisez-vous le belge ?" organisée par Pilen, la plateforme associative chargée d’accompagner les professionnels du livre de Wallonie et de Bruxelles.

Selon Philippe Goffe, président de Pilen, "Les auteurs belges publiés en Belgique sont un peu noyés dans le flot des publications venues de France, qui occupent 75% du marché francophone belge. Un marché qui pèse à peine 3 millions de lecteurs potentiels. Et les écrivains belges les plus en vue publient presque tous dans des maisons d’édition françaises. Les éditeurs belges n’ont pas la force de frappe de leurs collègues français, ne serait-ce qu’en termes de marketing."

C’est ce manque de visibilité que la campagne veut combattre en proposant à 65 éditeurs belges de choisir trois nouvelles publications et de les mettre en avant dans un catalogue disponible sur internet.

237 bibliothèques et 61 librairies participent à l’opération.

"On veut défendre nos auteurs"

C’est le cas de la librairie Papyrus à Namur. Delphine Grégoire, sa gérante, y participe avec enthousiasme : "C’est très important de pouvoir défendre nos auteurs locaux, les Namurois, mais aussi les écrivains flamands et les maisons d’édition belges que nous voulons faire découvrir à nos lecteurs. Ce sont de petites structures qui ont peu d’exposition médiatique et que nous soutenons en présentant des coups de cœur lors de cette opération."

Mais ici, la littérature belge se vend toute l’année. "La librairie a installé un rayon permanent à l’entrée du magasin et nous faisons découvrir des œuvres et des auteurs belges publiés en Belgique mais aussi en France pour rappeler qu’ils existent aussi. Et ça se vend relativement bien ! Surtout si le livre est d’un auteur local ou si ça se passe dans la région namuroise", se réjouit Delphine Grégoire.

Animations et rencontres

La campagne "Lisez-vous le belge ?" propose aussi un large programme d’animations en milieu scolaire ainsi que des expositions. Bref, une vraie mise en lumière d’un secteur trop peu connu et pourtant foisonnant de découvertes et de perles littéraires.

"Il y aura des rencontres avec Carl Norac, Eva Kavian et d’autres, des cafés littéraires, des séances de dédicaces, des ateliers, des expositions comme celle de l’univers d’Ernest et Célestin, ou de Gabrielle Vincent, à Rixensart. Et des textes et illustrations inédites commandées à Lisette Lombé, Valfret, Morgane Eeman, Alain Munoz, et bien d’autres choses encore en poésie, en romans et nouvelles, en livres jeunesse" détaille Philippe Goffe.

Quelle est la particularité de la littérature belge ?

Quand on lui demande quelle est la particularité de la littérature belge, Philippe Goffe, qui a beaucoup travaillé le sujet, sourit : "Le simple fait de poser la question prouve en soi l’intérêt de la chose. On ne se demande pas quelle est la spécificité de la littérature française. Des milliers de pages ont été écrites sur le sujet. On parle de surréalisme ou de fantastique, de BD ou de romans policiers, mais aujourd’hui il n’y a plus vraiment de particularité. Entre les œuvres d’Amélie Nothomb, Adeline Dieudonné ou Thomas Gunzig, il n’y a vraiment de points communs sinon le talent."

Alors, en novembre, laissez-vous surprendre ! Plus qu’un slogan, c’est une alléchante invitation.

Sur le même sujet

L’écrivain et essayiste allemand Hans Magnus Enzensberger est mort

Littérature

"Lisez-vous le belge" : Simon Casterman met en lumière la littérature belge

Littérature