RTBFPasser au contenu
Rechercher

Patrimoine

L’IRPA entame l’étude et la conservation-restauration de la chapelle de Rubens à Anvers

L’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) entame l’étude et la conservation-restauration de la chapelle de Rubens.

L’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) a entamé l’étude et la conservation-restauration de la chapelle de Rubens, à Anvers, vainqueur du Challenge Patrimoine 2021.

Situé au cœur de l’église Saint-Jacques d’Anvers, ce somptueux édifice est la dernière demeure de l’illustre peintre anversois Pierre Paul Rubens et abrite un grand nombre de chefs-d’œuvre exceptionnels.

Les experts ont déterminé précisément les besoins spécifiques de ces œuvres et ont élaboré un plan d’intervention concret. Ils vont à présent soumettre celui-ci au gestionnaire de ce patrimoine ainsi qu’aux autorités compétentes.

La chapelle de Rubens, datant du XVIIe siècle, est composée d’un monumental autel en marbre, orné, en son centre, du tableau de la Vierge entourée de saints (v. 1630) de Pierre Paul Rubens. Outre ce chef-d’œuvre, la statue Mater Dolorosa attribuée à Lucas Faydherbe (1617-1697), trône au-dessus de l’autel de la chapelle, où se trouvent également l’épitaphe pour Albert, le fils de Rubens, ainsi que deux monuments funéraires du XIXe siècle.

Pierre Paul Rubens (1577-1640) est l’un des plus célèbres peintres de l’histoire de l’art occidental. Près de quatre siècles après sa mort, l’artiste anversois contribue encore aujourd’hui au rayonnement international de la Belgique. En effet, il dirigeait un atelier particulièrement florissant qui réalisait des œuvres pour de nombreux commanditaires, tant dans nos régions qu’à l’étranger. Cultivant aussi un vif intérêt pour la sculpture, il a accepté le sculpteur Lucas Faydherbe comme apprenti dans son atelier.

Le tableau de la Vierge entourée de saints a été achevé vers 1630. On ignore encore qui en était le commanditaire et pour quelle raison l’œuvre n’a jamais été livrée. Elle est restée dans l’atelier de Rubens, où ce dernier l’a encore retravaillée.

L’artiste anversois aurait explicitement exprimé le souhait que le tableau soit exposé dans sa future chapelle funéraire, dans l’église Saint-Jacques d’Anvers. La construction de cette chapelle a probablement débuté en 1641, un an après le décès du peintre. Le tableau a été placé dans l’autel de la chapelle vers 1650.

Entre le 31 juillet et le 12 septembre 1794, l’œuvre a été saisie par les troupes françaises, puis envoyée à Paris. À l’automne 1801, elle a été restituée à la Ville d’Anvers et installée dans l’ancien couvent des Carmes déchaux sur l’actuel Graanmarkt. Ce n’est que le 21 octobre 1815 qu’elle est à nouveau exposée dans l’autel de la chapelle funéraire de Rubens, dans l’église Saint-Jacques.

Une proposition de traitement a été élaborée pour le tableau de la Vierge entourée de saints. Elle sera ensuite présentée au propriétaire, aux diverses autorités compétentes (Conseil flamand des pièces maîtresses, Onroerend Erfgoed, Ville d’Anvers) ainsi qu’à une équipe d’experts. L’œuvre sera restaurée dans l’atelier de l’IRPA.

Une proposition d’étude et de traitement a été également élaborée pour l’autel, les monuments funéraires et l’épitaphe. L’autel, conçu par Cornelis van Mildert, sera étudié et restauré à peu près en même temps que le tableau. Ce sera l’occasion d’approfondir les recherches, notamment sur l’attribution de la statue Mater Dolorosa, et d’étudier plus en détail l’intérêt manifeste de Rubens pour l’art de la sculpture.

Vu que ces restaurations seront réalisées sur place, elles ne pourront être entreprises qu’à un stade ultérieur, c’est-à-dire une fois que les toitures, façades, fenêtres et murs intérieurs de la chapelle auront été restaurés.

Pendant les vacances de Pâques et du 4 juin au 1er août, les visiteurs pourront admirer une dernière fois la chapelle de Rubens dans son état actuel.

Sur le même sujet

Une œuvre monumentale de Rubens réinstallée au KMSKA pour sa réouverture en septembre

Exposition - Accueil

La Maison Rubens fermera ses portes en 2023 pour plus de 4 ans de rénovation

Regions

Articles recommandés pour vous