RTBFPasser au contenu
Rechercher

Culture Club

L’iPod, cet outil désuet à l'origine d'une révolution musicale et technologique

27 mai 2022 à 06:30Temps de lecture2 min
Par Culture Club

L’iPod a beau être totalement passé de mode en 2022, il n’en reste pas moins un objet qui a révolutionné l’industrie, qu’elle soit technologique ou musicale. En lançant cet outil très prisé à sa sortie, Steve Jobs a frappé un gros coup. On vous explique !

En mai 2022, la société Apple a annoncé arrêter la production du célèbre iPod. Lancé le 23 octobre 2001 par (feu) Steve Jobs, le célèbre baladeur numérique aura vécu 20 belles années, entouré d’autres appareils connectés comme l’iPhone, l’iPad ou le iMac.

Avec l’iPod, c’est un univers technologique entier qui a vu le jour, jusqu’à créer de nouveaux modes de consommation. Car oui, c’est bien grâce à l’iPod (et aux nombreuses imitations qui l’ont suivi) que la façon de consommer la musique a subi une véritable révolution.

Loading...

Adieu walkman, lecteur CD et disques, bonjour musique dématérialisée. Nos tubes préférés se consommaient désormais grâce à un objet doté d’une taille beaucoup plus raisonnable qu’un vieux lecteur CD, de sorte qu’on pouvait le glisser dans la poche d’une veste ou d’un jeans. On créait nos playlists bien plus facilement qu’avec un CD traditionnel (sur lequel, pour rappel, on devait prendre le temps de graver nos chansons préférées). Avec l’iPod, s’est aussi installé le mode de lecture aléatoire, qui permet de composer des playlists de nos artistes préférés sans que cela soit redondant. On passe d’un artiste à l’autre et d’un album à l’autre comme on le souhaite. La façon de consommer la musique s’est donc vue modifiée de façon durable.

iTunes, l’autre partie de la stratégie

Ça n’est pas pour rien qu’en même temps que l’iPod, Steve Jobs a pensé à lancer une sorte de bibliothèque musicale – iTunes – dans laquelle les détenteurs de l’iPod allaient pouvoir se servir à l’envi.

Loading...

Plus qu’une révolution technologique, l’iPod a forcé l’industrie musicale à se réinventer. Puisque le public tournait le dos aux disques, il fallait, pour continuer à être écouté, être présent de façon numérique, en proposant le téléchargement des chansons et albums. Bref, l’écoute dématérialisée. Inutile de vous dire que si Spotify, Deezer et les autres plateformes de streaming musical ont vu le jour, c’est certainement (en partie) grâce à l’invention de Steve Jobs.

Un record mondial en termes de ventes

En août 2010, soit 9 ans après le lancement de l’iPod, les ventes du produit atteignaient les 275.000.000 exemplaires tous modèles confondus, ce qui en faisait le baladeur numérique le plus vendu au monde. Toutes les sociétés technologiques gravitant dans le secteur d’Apple ont rapidement compris que si elles voulaient sauver leur peau, il faudrait vendre des accessoires "iPod friendly".

Apple, aussi, a compris que dans un monde évoluant toujours plus vite, il était important de faire évoluer la petite boîte à musique qu’était son iPod. C’est ainsi que du premier iPod Classic, ne proposant que du contenu musical, on est en bout de course arrivé à l’iPod Touch, offrant lui une multitude d’applications autres que musicales (photo, vidéo, jeu, et surtout… l’accès à Internet, véritable Graal au milieu des années 2000).

Avec le lancement de l’iPhone, qui n’était autre qu’un iPod Touch évolué, Apple a en quelque sorte – sciemment - signé l’arrêt de mort de l’iPod. Une stratégie certainement bien calculée, et qui n’aura pas empêché le petit outil de marquer durablement le début du nouveau millénaire.

Sur le même sujet

iOS 16 : voici les dernières infos

High tech

“RealityOS” : l’annonce du casque de VR d’Apple n’a jamais été aussi proche

High tech

Articles recommandés pour vous