RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Cinéma - Interviews

L’interview de Sandrine Kiberlain pour son premier film, "Une jeune fille qui va bien"

L'interview de Sandrine Kiberlain pour "Une jeune fille qui va bien"

l'interview d'Hugues Dayez

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le premier film de Sandrine Kiberlain en tant que réalisatrice a été présenté à la Semaine de la critique, lors du festival de Cannes 2021.

La comédienne a eu envie de passer derrière la caméra, poussée par le désir de raconter une histoire, même si le thème avait été déjà traité de multiples fois, à savoir la vie durant l’Occupation- en trouvant un point de vue qui fasse la différence.

Et elle a pu se lancer dans l’aventure, une fois l’idée trouvée, suivre cette période dans le regard d’une jeune fille de 19 ans, avec sa vitalité, son envie de découvrir le monde, sa passion du théâtre, sa découverte de l’amour, … avant le pire, avant la bascule dans les horreurs de cette Occupation, puisque le spectateur lui, sait déjà ce qu’il va se passer.

"Une jeune fille qui va bien" est réalisé de manière intemporelle, il ne s’agit pas d’une reconstitution, toute référence historique est épurée, et tout ce que nous voyons pourrait se passer de nos jours.

Quelles étaient les intentions de la réalisatrice derrière ce film qui parle d’un monde qui change et qui résonne de manière singulière au moment de sa sortie ? Les réponses dans son interview intégrale.

Sur le même sujet

Paul Louka, l'ami carolo de Georges Brassens

Viva +

"Aya", l’histoire d’une jeune fille qui veut protéger son paradis

Cinéma

Articles recommandés pour vous