Icône représentant un article video.

Cinéma - Interviews

L’interview de Bouli Lanners pour "La nuit du 12"

L'interview de Bouli Lanners pour "La nuit du 12"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 août 2022 à 06:37Temps de lecture11 min
Par Hugues Dayez

Au générique de "La nuit du 12" de Dominik Moll, on y retrouve Bouli Lanners, sans doute dans un de ses meilleurs rôles.

Dans une petite ville de la vallée de la Maurienne, au pied des Alpes, une jeune fille est retrouvée morte après avoir été brûlée vive. La police est sur les dents, mais malgré tous ses efforts, en dépit d’interrogatoires en cascade, c’est l’impasse pour Yohan (Bastien Bouillon, une révélation) et son adjoint Marceau (Bouli Lanners, bouleversant). Ce dernier, en pleine tourmente dans sa vie privée, est encore plus secoué par ce féminicide, et l’équilibre entre boulot et vie de couple est de plus en plus fragile…

Librement inspiré d’une enquête de Pauline Guéna, "La nuit du 12" est la chronique d’une investigation qui tourne court et qui va hanter ceux qui la mènent. Dominik Moll livre ici une fresque quasi existentielle sur l’obsession qui naît d’une enquête irrésolue. Dès le début du film, il annonce la couleur, évacue tout suspense d’un polar classique, et dresse un portrait réaliste, terriblement interpellant, de la détresse d’un enquêteur.

Comment Bouli Lanners s'est-il investi dans ce rôle – difficile – pour le réalisateur Dominik Moll ? Les réponses dans son interview intégrale.

Sur le même sujet

Bouli Lanners, peintre avant tout ! Des oeuvres à découvrir à la galerie Nardone de Bruxelles

L'info culturelle

Articles recommandés pour vous