RTBFPasser au contenu

La littérature numérique

L’intelligence artificielle au service de la production des livres audio

Photo d’illustration
28 déc. 2021 à 11:14 - mise à jour 28 déc. 2021 à 11:171 min
Par Ségolène Misselyn

Depuis 2019, le succès du livre audio est grandissant. Les chiffres révèlent que son usage se répand de plus en plus , que ça soit au sein des pays européens ou à l’étranger. Ceci s’explique notamment par le fait que le smartphone est le principal support d’écoute et que son format permet de consommer un livre audio à tout moment de la journée. Les jeunes se montrent également plus sensibles aux audio books grâce au fait que ce nouveau type de lecture permet de découvrir un roman tout en s’affairant à une autre activité. 

Mais cet engouement pourrait être impacté par le fait que la production de livres audio est une tâche particulièrement lente et complexe. En effet, cela prend parfois beaucoup de temps pour que les acteurs professionnels parviennent à choisir la tonalité adéquate pour retranscrire les dialogues ainsi que les émotions présentes dans un roman. En moyenne, il est estimé qu’il faut compter deux heures d’enregistrement pour une heure de lecture. Cette situation rend la production de livres audio particulièrement onéreuse et limite ainsi les possibilités pour les petites maisons d’édition qui désireraient se lancer dans ce nouveau marché.

Face à ce problème, l’intelligence artificielle semblerait être la solution parfaite. En effet, l’automatisation des voix permettrait de gagner du temps et donc de produire de manière plus rentable.

Mais cette solution présente à son tour un inconvénient. Malgré les nombreux progrès en la matière, les voix de synthèses conservent une tonalité peu naturelle, ce qui rend la lecture moins agréable. A l’heure actuelle, de grosses entreprises telles qu’Apple investissent beaucoup de moyens afin de réaliser des progrès rapides dans ce domaine. Le but serait que l’auditeur ne soit plus capable de distinguer une voix robotisée d’une voix humaine.

Il restera cependant à trouver des alternatives pour que les acteurs professionnels ne soient pas délaissés par la généralisation de la synthèse vocale…

 

 

Consulter également l’article des Lettres Numériques à ce sujet

Sur le même sujet

25 mars 2022 à 14:13
2 min
24 févr. 2022 à 08:06
2 min

Articles recommandés pour vous