Choix Musiq3 à la une

L’infatigable György Vashegyi enregistre La Campagne et la Victoire de l’Empereur Constantin Ier, un oratorio de Michael Haydn

© Accent

08 déc. 2022 à 17:00Temps de lecture1 min
Par Nicolas Blanmont

Kaiser Constantin I. Feldzug und Sieg (La Campagne et la Victoire de l’Empereur Constantin Ier) c’est un des quatre oratorios que nous a laissés Michael Haydn, un oratorio créé à Salzbourg durant le Carême 1769, période où les représentations d’opéra étaient interdites. Né cinq ans après Josef, le petit frère du grand compositeur était alors attaché à la cour du Duc Sigismund von Schrattenbach, et il fut chargé de louer quelques élémentaires valeurs morales à travers l’évocation de cet Empereur Romain : les personnages de la pièce, éminemment peu théâtraux, sont la Théologie, le Défaitisme, la Philosophie, la Foi et le Courage.

Académique ? Assurément dans le livret, mais pas dans la musique. On découvre en effet une œuvre brève (1h30) mais intense, avec des airs élaborés où la voix dialogue avec des instruments solistes, des duos intenses ou attachants et des chœurs aériens ou grandioses. Assez pour être convaincu que le petit mériterait sans doute de sortir de l’ombre du grand, ce qui doit être possible puisqu’il a laissé 32 messes, 2 Requiem, 43 symphonies et pas mal de concertos.

L’infatigable György Vashegyi, très présent aussi dans le répertoire baroque français ou même dans les opéras du XIXe du Palazzetto Bru Zane, montre son sens théâtral, mais aussi l’excellence et la versatilité de ses ensembles, l’Orfeo Orchestra et le Purcell Choir.

2 CDs Accent/Outhere

Ecoutez un extrait

Loading...

Tentez de remporter un exemplaire

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous