RTBFPasser au contenu

Patrimoine

L’Ikebana, l’art délicat de faire vivre les plantes

Photo d’illustration de l’Ikebana, art japonais qui consiste à faire vivre les plantes.
17 déc. 2021 à 14:332 min
Par Ségolène Misselyn

Au pays du Soleil-Levant, la plupart des disciplines artistiques s’inscrivent dans une philosophie particulièrement respectueuse et reconnaissante de la NatureParmi les arts au cœur de cette tradition japonaise, on retrouve notamment l'"Ikebana", terme qui désigne "l’art de faire vivre les plantes".

L’Ikebana est une pratique artistique qui consiste à faire une composition florale avec des feuilles et des branchages afin de révéler la beauté, la simplicité et l’harmonie de la Nature. Symbole de délicatesse caractéristique de l’art nippon, cette technique est également empreinte d’une certaine spiritualité. En effet, l’Ikebana trouve ses origines vers le milieu du 6ème siècle, moment où le bouddhisme est transmis au Japon par l’intermédiaire de la Corée. À cette époque, les moines bouddhistes récoltaient les végétaux endommagés par les tempêtes et en faisaient un montage floral qu’ils plaçaient dans les temples en offrande à Bouddha.

Palais intérieur de Chiyoda : Arrangement de fleurs à tour de rôle, août 1895. Artiste : Chikanobu Yoshu.
Palais intérieur de Chiyoda : Arrangement de fleurs à tour de rôle, août 1895. Artiste : Chikanobu Yoshu. Heritage Art/Heritage Images

Au fil du temps, les prêtres bouddhistes se sont spécialisés dans cet art floral qui est devenu de plus en plus codifié. L’Ikebana a ensuite longtemps été réservé à la sphère impériale ainsi qu’aux gouverneurs. Mais au fil des siècles, les styles ont évolué de telle sorte que la discipline a commencé à intégrer les habitations du peuple. A l’heure actuelle, on recense au Japon plus ou moins 2000 écoles dont les plus connues sont : Ikenobo, Ohara et Sogetsu.

1975, Ikebana International. Kasumi Teshigahara.
1975, Ikebana International. Kasumi Teshigahara. © 2010 The Denver Post, MediaNews Group

Contrairement aux pratiques occidentales, l’art floral nippon dépasse l’approche décorative et répond à des règles bien spécifiques. Par l’utilisation du vide et l’attention particulière qui est consacrée à la structure, l’asymétrie et l’espace, l’Ikebana cherche avant tout à mettre en valeur les trois éléments essentiels de la composition à savoir : la Terre, le Ciel et l’Homme, symboles de l’unité cosmique et de la richesse de la Nature.

Cette forme d’expression artistique s’apparente à une forme de méditation active dans le sens qu’elle requiert un effort de concentration qui fait appel aux énergies créatives, reflets des émotions ressenties, tout en établissant une connexion avec la Nature.

Par son élégance et son raffinement, l’Ikebana suscite de plus en plus l’intérêt de l’Occident. En Belgique, il est d’ailleurs possible de s'initier à cet art délicat dans différentes écoles (L’Ecole Saga Goryu, L’atelier Ikebana Sogestu).

Il existe aussi de nombreux livres pour ceux qui voudraient se lancer dans cet apprentissage de façon autodidacte. On peut notamment citer : "L’Ikebana pas à pas " de Ilse Beunen, "La Voie des fleurs" de Gusty-Luise Herrigel ou encore "Ikebana – l’art floral japonais" de Martine Clément.

De nombreux tutos sont également disponibles sur Internet.

Ikebana Flower Arrangement Tutorial

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

29 déc. 2021 à 10:13
2 min
07 déc. 2021 à 08:14
1 min

Articles recommandés pour vous