Icône représentant un article video.

Nations League - Foot

Ligue des Nations : Alvaro Morata piège le Portugal en fin de partie et envoie l’Espagne au Final Four

Loading...
27 sept. 2022 à 20:43Temps de lecture1 min
Par Jâd El Nakadi avec AFP

Ça y est, la composition du "Final Four" de la Ligue des Nations est connue ! Ce mardi soir, l’Espagne a rejoint la Croatie, les Pays-Bas et l’Italie en demi-finale de la Nations League après avoir arraché la victoire dans les derniers instants de la partie face au Portugal (0-1). Si la Selecção das quinas emmenée par Cristiano Ronaldo a maîtrisé les débats pendant plus d’une heure de jeu, la Roja s’est réveillée en fin de rencontre avec l’entrée de ses jeunes et s’est finalement imposée grâce à un but d’Alvaro Morata (88'). La phase finale de la compétition est programmée du 14 au 18 juin 2023.

Rythme très lent

Sur un rythme très lent dans la circulation, les hommes de Luis Enrique n'ont pas créé de décalages et les Portugais ont pu défendre tranquillement sans jamais se mettre en danger en première période. Seule une frappe de Pablo Sarabia, contrée sans problème par Danilo Pereira, a laissé passer un demi frisson dans le camp lusitanien (22').

À l'inverse, les champions d'Europe 2016 se sont montrés dangereux et tranchants dès qu'ils en ont eu l'opportunité via Ruben Neves (23e), Diogo Jota (33') ou encore Bruno Fernandes (38').

Au retour des vestiaires, le scénario a dans un premier temps paru inchangé. L'Espagne a continué sa passe à dix en se montrant toujours aussi inefficace offensivement.

Morata en héros

Et les hommes de Luis Enrique ont failli se faire punir dès l'entame du second acte. Bien lancé dans la surface la Roja, Cristiano Ronaldo a perdu son duel face à Unai Simon en voyant son tir du gauche dévié par le portier espagnol (47e).

Mais les entrées conjuguées de Pedri, Gavi et Yeremi Pino (62e) ont offert du dynamisme aux offensives espagnoles. Le dernier quart d'heure a clairement été à l'avantage de l'Espagne qui a assiégé la surface portugaise. 

Emoussés physiquement, les hommes de Fernando Santos se sont contentés de repousser tant bien que mal les assauts de leur voisin ibérique et n'ont plus existé en attaque. Ils ont logiquement été sanctionnés quand Dani Carvajal a centré au second poteau pour Nico Williams, l'ailier de l'Athletic Bilbao remettant le ballon de la tête dans les pieds d'Alvaro Morata qui a juste eu à pousser le ballon au fond des filets pour offrir la qualification à l'Espagne (88e).

Cristiano Ronaldo a bien essayé d'égaliser d'une frappe du droit en pleine surface (90e+1) mais Unai Simon a parfaitement stoppé la tentative de l'attaquant de 37 ans, préservant la première victoire espagnole sur le sol portugais depuis 2003.

Cristiano Ronaldo et Alvaro Morata.
Cristiano Ronaldo et Alvaro Morata. © AFP or licensors

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous