RTBFPasser au contenu

Séries Corner

"Life in Squares", les trois combats pour la liberté menés dans la mini-série

"Life in Squares", les trois combats pour la liberté menés dans la mini-série
28 déc. 2020 à 11:06 - mise à jour 28 déc. 2020 à 11:061 min
Par Lilly Thammavongsa

Life in Squares s’inspire de la vie de Virginia Woolf et ses acolytes artistes du Bloomsbury. Entre l’amour moderne, la liberté sexuelle et la liberté de la femme, cette mini-série de trois épisodes, vous plonge dans l’intimité de ces figures intellectuelles anglaises emblématiques. La série est à voir jusqu’au 25 janvier en version originale sous-titrée dans le Séries Corner sur Auvio !

Les trois épisodes de cette mini-série BBC s’étendent sur quarante ans. Quarante années où l’on découvre la vie sentimentale de Virginia Woolf, sa sœur Vanessa Bell, et leurs relations amoureuses. Des sujets intimes, profonds et ambigus abordés à travers des combats très précurseurs pour le début du XXe siècle, et qui ont pour seul mot d’ordre : avoir plus de liberté.

La liberté d’aimer qui l’on souhaite

En 1900, le mariage était fondamental pour être respecté dans la société, Life in Squares, ouvre les yeux à plus de tolérance dans un monde fermé aux changements, comme la possibilité d’épouser qui l’on veut, ou encore avoir des relations homosexuelles et/ou bisexuelles. Plusieurs spirales amoureuses sont aussi au cœur de la série, comme celle de Vanessa Bell et Duncan Grant, et les conséquences de leur amour impossible mais surtout non formel.

Life in Squares - Trailer

Séries Corner

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La liberté sexuelle

Ce sont des esprits incroyables. Ils ont choisi de vivre comme ils le voulaient, de façon très ouverte et très vulnérable.”  explique à L’express Lydia Leonard, l’actrice qui incarne Virginia Woolf dans sa vingtaine dans la mini-série. Life in Squares revendique en effet, la liberté de ces artistes à vivre pleinement leur désir charnel et vivre comme il l’entendent, sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit. Ces volontés donnèrent d’ailleurs naissance au Bloomsbury Group, connu pour être un cercle d’artistes et d’intellectuels qui se réunissait pour échanger leurs points de vue sur le monde, et qui était aussi au centre de relations frivoles, libérées ou même amoureuses.

La liberté de la femme à choisir son avenir

La place de la femme en 1900 est limitée à l’apparence, à son mari et très souvent sujette aux jugements, une place sociale que Virginia Woolf et sa sœur ne voulaient pas.  “Ils étaient assez modernes, même selon les normes d’aujourd’hui, ce qui en est assez choquant. Dans la vie de Vanessa, il y avait ce genre de relations fluides, qui étaient extrêmement modernes pour l’époque. On n’en a plus vu plus de ce genre avant les années 1960affirme Lydia Leonard. Virginia et Vanessa voulaient vivre, choisir, aimer et être libres, et elles y sont parvenues.

Encore aujourd’hui, ce groupe de peintres, auteurs, économistes ou critiques fascine par leurs choix de vie. Véritables rebelles de leur génération, ils n’ont pas eu peur d’être marginaux, de vivre la vie qu’ils voulaient, loin des convenances et diktats de l’époque. Des combats que vous allez adorer vivre avec eux.

Life in Squares est à voir jusqu’au 25 janvier en version originale sous-titrée dans le Séries Corner sur Auvio

Life In Squares
Life In Squares Robert Viglasky

Le Séries Corner, c'est quoi?

Le Séries Corner, c’est un catalogue de séries disponibles en version originale sous-titrée et en exclusivité sur Auvio, à binge-watcher où et quand vous voulez. 

Envie de découvrir les autres séries disponibles en ce moment? Cliquez ici! Et pour ne rien manquer des nouvelles séries qui débarquent, rejoignez notre communauté et notre groupe Facebook.

 

Articles recommandés pour vous