Regions Liège

Liège: six ans de prison contre l'auteur d'une tentative de meurtre homophobe

Liège: six ans de prison contre l'auteur d'une tentative de meurtre homophobe (photo: Palais de Justice de Liège)

© RTBF

03 oct. 2016 à 09:02 - mise à jour 03 oct. 2016 à 09:02Temps de lecture2 min
Par Belga News

Michel Liégeois, un Liégeois âgé de 37 ans, a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 6 ans de prison ferme après avoir commis une tentative de meurtre à caractère homophobe. Son complice, Robert M. (26 ans), a été condamné pour une tentative de meurtre sans la circonstance aggravante d'homophobie à une peine de 4 ans de prison avec sursis pour un tiers. Ces deux individus avaient précipité un homosexuel âgé de 53 ans dans les eaux glacées de l'Ourthe.

Michel Liégeois et Robert M. avaient commis l'agression d'un homosexuel la nuit du 31 janvier au 1er février 2015 à Angleur (Liège). La victime, rencontrée dans un café, avait été emmenée dans une voiture jusqu'au bord de l'Ourthe.

L'homosexuel avait été roué de coups avant d'être poussé dans l'eau froide par ses agresseurs. Il avait échappé de peu à la mort.

Michel Liégeois avait eu l'envie de connaître sa première expérience le soir des faits. C'est pour cette raison qu'avec Robert M., ils avaient emmené la victime au bord de l'eau. Michel Liégeois avait sollicité une fellation. Mais, durant l'acte, il avait éprouvé du dégoût envers la relation et la victime.

Le prévenu avait manifesté sa rage et sa haine à l'égard de la victime. Après l'avoir insultée, il l'avait frappée et précipitée en bas d'un talus dans l'eau glacée de l'Ourthe. L'homme âgé de 53 ans avait échappé de peu à la mort.

Dans son jugement, le tribunal n'a pas retenu les faits de viol et de séquestration à l'égard de Michel Liégeois et Robert M. en considérant que la victime avait manifesté son consentement. Par contre, le tribunal a considéré que les deux prévenus ont bien commis une tentative de meurtre à l'égard de la victime en lui portant des coups et en le précipitant dans l'eau glacée. En l'abandonnant dans l'eau glacée, ils avaient mis en œuvre les moyens qui devaient causer la mort de la victime.

Le tribunal a également retenu contre Michel Liégeois la circonstance aggravante d'homophobie en soulignant qu'il était animé d'une haine particulière à l'égard de la victime lorsqu'il l'a poussée en bas d'un talus.

Cette circonstance aggravante n'a pas été retenue contre Robert M., aucun élément n'indiquant qu'il était animé d'un mobile homophobe.

Michel Liégeois a été condamné à une peine de 6 ans de prison ferme. Le tribunal a souligné son rôle de meneur et son mobile homophobe. Robert M. a été condamné à une peine de 4 ans de prison avec sursis pour un tiers. Le tribunal a souligné son rôle de suiveur et son état de récidive légale.

Le Centre interfédéral pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme et les discriminations, partie civile au procès, a obtenu une indemnité définitive d'un euro. La victime a obtenu un montant provisionnel sur son dommage. Mais son avocat a indiqué qu'il souhaite déjà faire appel de la décision.

 

Articles recommandés pour vous