RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Liège : l’Ysaye International Music Competition de retour en comité restreint

Une prestation issue de l’année précédente…

Après deux éditions chamboulées durant la crise sanitaire, l’Ysaye International Music Compétition est de retour dans la Cité ardente du 4 au 8 juillet 2022. Le concours de musique classique accueillera 200 participants, de 22 nationalités différentes, soit 20 nationalités de moins qu'en période pandémique. Quelques chanceux auront l’occasion de performer dans la grande salle de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, nouveau partenaire du concours. 

C’est un concours de musique classique qui se cherche toujours. Pour sa quatrième édition, l’Ysaye International Music Compétition (YIMC) décide de mettre les bouchées doubles, en offrant la possibilité aux candidats sélectionnés de jouer dans la grande Salle Philharmonique de Liège pour la finale du concours. À la clé : un prix de 3000 €, ainsi qu’un prix spécial "YSAYE", qui permet au lauréat d’enregistrer la composition de son choix dans le studio du compositeur belge Luc Baiwir, qui a écrit la partition que les candidats devront jouer.

Une pandémie qui donne la note

Les quelque 200 candidats sont répartis en deux catégories : le violon et la musique de chambre (soit des trios ou quatuors au piano et aux instruments à cordes). Même si l’YIMC retrouve un second souffle, le concours ne récupère pas l’entièreté de sa communauté: "il est vrai qu’on a eu plus de difficulté à avoir des inscriptions, parce qu’une majorité des candidats viennent du continent asiatique, confie Elena Lavrenov, l’une des fondatrices du concours. Cette année, dû au confinement en Chine et dans d’autres pays, ils n’ont pas pris le risque de s’inscrire. On a alors eu 40% de participants en moins. En Russie, avec la guerre en Ukraine, certains candidats ont tenté de nous joindre, mais la ligne se coupait pendant la conversation. C’est encore une édition difficile pour nous."

Le jury était en partie présent avec les organisateurs pour le discours à la presse.
Le jury était en partie présent avec les organisateurs pour le discours à la presse. © Tous droits réservés

Une rencontre pour l’Histoire

Après une année 2020 annulée, puis confinée en 2021, le concours retrouve enfin une présence physique. Initialement auditionnés à la Salle Académique de Liège, les candidats pourront cette année découvrir l'acoustique des grandes salles de concert lors des auditions de la finale de la compétition.

Une rencontre symbolique pour le YIMC: "la Salle Philharmonique de Liège a une histoire avec le violon qui est très particulière, témoigne Daniel Weissmann, directeur de l’institution et nouveau président du jury. Eugène Ysaye l’a inaugurée, et elle a vu passer tous les plus grands violonistes du monde. C’est une salle qui a une tradition, et qui transporte avec elle l’histoire de la discipline. Pour des jeunes qui viennent du monde entier, c’est important qu’ils sentent le poids de l’Histoire. Non seulement parce qu’ils y participent, mais aussi pour qu’ils transmettent une tradition du violon, qui reste très importante ici. Je pense que ça permet ainsi de donner de l'importance à un jeune concours, qui a besoin de s’affirmer. Ceci est une étape qui permet de les aider, mais aussi de mettre un peu plus d’épaisseur au propos."

Quoi qu'il en soit, les 10 membres internationaux du jury de l’Ysaye International Music Competition auditionnent les candidats du 4 au 8 juillet 2022. Rendez-vous à la Salle Académique de l’Université de Liège pour les demi-finales, et à la Salle Philharmonique de Liège pour les finales le 7 et 8 juillet. 

Articles recommandés pour vous